Un Conseil d'affaires algéro-français voit le jour à Alger

 |   |  324  mots
Pierre Gattaz, dont le mandat de cinq ans à la tête du MEDEF arrivera à échéance le 3 juillet 2018.
Pierre Gattaz, dont le mandat de cinq ans à la tête du MEDEF arrivera à échéance le 3 juillet 2018. (Crédits : Reuters)
La première journée de la visite de travail d'une délégation de chefs d'entreprises français à Alger s'est soldée ce mercredi 7 février par la création d'un Conseil d'affaires, décidée conjointement par le MEDEF et le Forum algérien des chefs d'entreprises (FCE).

La coopération économique algéro-française vient de se voir renforcée avec la création ce mercredi 7 février à Alger, par la création d'un Conseil d'Affaires algéro-français (CAAF) et la signature de 2 mémorandums d'entente, dont un sur les énergies renouvelables et qui sera signé par les entreprises algérienne Sonatrach et française Engie.

D'après l'agence de presse APS, la cérémonie de signature a réuni les organisations patronales algérienne (FCE) et française (Medef), qui tiendront, à l'occasion, un forum d'affaires organisé en 4 workshops thématiques : le numérique, les énergies renouvelables, le partenariat public-privé et la sous-traitance.

La délégation française, composée de 61 participants et 48 entreprises, est conduite par le président sortant du MEDEF, Pierre Gattaz. Ses travaux devraient se poursuivra jusqu'à demain 8 février en Algérie.

Parmi les grands groupes français représentés à cette rencontre, on retrouve, entre autres, Suez, Airbus, Dassault, Renault Trucks, Engie, Alstom, BNP Paribas, Eutelsat, Thales et Total Eren, ainsi que plusieurs cabinets d'avocats d'affaires.

Dans une déclaration à la presse rapportée par APS, le président du Medef a souligné l'importance de la visite de son organisation en Algérie et la volonté du patronat français de valoriser et de renforcer le partenariat entre les deux pays et d'accompagner la jeunesse algérienne dans la création d'entreprises.

Selon la même source citant le FCE, la création du Conseil d'affaires algéro-français vise à mobiliser les entreprises des deux pays pour fonder de nouveaux partenariats et de favoriser ainsi la promotion des relations économiques, commerciales et industrielles entre l'Algérie et la France.

Outre les discussions avec ses homologues du FCE, la délégation du MEDEF devrait être reçue par le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, et des membres du gouvernement, notamment du Commerce, de l'Industrie et des Mines, des Travaux publics et des Transports.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :