Mauritanie : la BMICE annonce avoir investi 20 millions de dollars depuis 2015

 |   |  232  mots
(Crédits : DR)
Depuis sa création à ce jour, la Banque maghrébine d'investissement et du commerce extérieur a déjà investi en Mauritanie, pas moins de 20 millions de dollars, a annoncé ce vendredi le président de conseil d'administration, Mohamed Djellab au sortir d'un entretien avec le premier ministre mauritanien Mohamed Salem Ould Bechir.

La Banque maghrébine d'investissement et du commerce extérieur (BMICE) a monté en puissance ces trois dernières années dans sa contribution au développement économique de la Mauritanie. D'après le président du Conseil d'administration de la Banque, Mohamed Djellab, depuis sa création en 2015, la société bancaire a investi dans l'économie mauritanienne, une enveloppe de 20 millions de dollars. Le patron de la Banque qui s'exprimait au sortir d'une audience avec premier ministre mauritanien, Mohamed Salem Ould Bechir, a expliqué que les fonds ont servi à accompagner l'Etat mauritanien dans ses nombreux projets structurants.

Notons que cette rencontre a permis à Mohamed Djellab de présenter sa société ainsi que ses domaines d'intervention dans la région au chef du gouvernement mauritanien. Il a réitéré la disponibilité de la BMICE à redoubler d'effort pour aider la Mauritanie et les pays maghrébins  à mobiliser les capitaux nécessaires pour le financement de leurs projets. Confirmant ses intentions, le responsable a annoncé l'ouverture prochaine d'une succursale à Nouakchott.

Doté d'un capital autorisé de 500 millions de dollars et d'un capital souscrit de 150 millions de dollars, la BMICE a été lancée à la fin d'année 2015. Elle vise au renforcement du flux des échanges commerciaux dans la zone de l'Union du Maghreb Arabe. Selon la Banque mondiale, avec 3%, cette zone a un des plus faibles taux d'échanges commerciaux au monde.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :