Le parlement européen adopte l'accord de pêche, le Maroc conforté dans ses positions

 |   |  434  mots
(Crédits : Reuters)
Les parlementaires européens ont approuvé ce mardi à une large majorité l'accord de partenariat dans le secteur de la pêche et son Protocole entre le Maroc et l'Union Européenne, a-t-on appris auprès des sources du ministère marocain des affaires étrangères. A Rabat, on salue une avancée dans les relations entre les deux parties.

L'accord de partenariat dans le secteur de la pêche entre le Maroc et l'Union européenne (UE) a survécu à la dernière étape de validation au niveau européen. D'après un communiqué du ministère marocain des affaires étrangères, cet accord a été adopté ce mardi 12 février par le parlement européen à une large majorité (415 voix pour, 189 contre et 49 abstentions).

L'accord tout comme son protocole, indique le bureau du chef de la diplomatie marocaine, couvrent la région du Sahara marocain. En effet, ces instruments donnent avec précision la zone couverte laquelle s'étend du parallèle 35 au Nord, au parallèle 20 au Sud, soit de Cap Spartel à Cap Blanc, au sud de la ville de Dakhla. L'accord prévoit, ajoute le ministère des affaires étrangères, une augmentation de plus 30% de la contrepartie financière qui passera d'une moyenne annuelle de 40 millions d'euros à 52,2 millions d'euros. Aussi, les bateaux de pêches européens qui exploiteront les zones géographiques concernées devraient passer d'un maximum de 126 à un maximum de 128 pendant que le nombre de marins marocains embarqués dans les diverses catégories de navires devrait évidemment également augmenter.

Exclusivité sur le Sahara, Rabat apprécie

A l'instar de l'accord agricole entre l'UE et le Maroc adopté mi-janvier dernier, l'accord de pêche donne des exclusivités au Royaume chérifien sur le Sahara. Avec cet accord, le Maroc est « le seul habilité juridiquement, dans le cadre de l'exercice de sa souveraineté, à négocier et signer des accords incluant le Sahara », relève le ministre marocain des affaires étrangères. Le département gouvernemental ajoute en soulignant que l'accord vient confirmer « l'attachement du Maroc et de l'UE au renforcement de leur partenariat stratégique » et a exprimé son appréciation quant à « l'action collective des institutions européennes et des Etats membres de l'UE » et leur « engagement continu en faveur du partenariat stratégique qui les lie au Royaume du Maroc ». «  Le secteur de la pêche a toujours été une composante importante de ce partenariat », a conclu le bureau du chef de la diplomatie du Royaume chérifien.

Pour sa part, le ministre marocain de l'agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Aziz Akhannouch a confié à la presse que cette adoption « est un nouveau pas franchi dans les relations entre les deux parties et intervient dans le sillage des développements positifs récents qui ont vu le Maroc et l'UE renforcer la sécurité juridique de leurs accords commerciaux et consolider leur partenariat stratégique multiforme ».

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :