Coronavirus : L’Egypte confirme le premier cas de contamination en Afrique

 |   |  401  mots
(Crédits : Reuters)
Alors que jusqu’ici quelques pays du Continent n’évoquaient que des cas suspects, l’Egypte a confirmé vendredi soir un premier cas de contamination au coronavirus désormais appelé Covid-19.

L'Egypte a diagnostiqué un cas de contamination au coronavirus désormais appelé Covid-19 par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). Selon le porte-parole du ministère de la Santé qui en a fait l'annonce vendredi soir, le malade, immédiatement hospitalisé en quarantaine, est un « étranger » qui ne présentait aucun symptôme grave.

« Le ministère a pris des mesures préventives et surveille le patient ... qui est stable » Khaled Megahed, porte-parole du ministère égyptien de la Santé.

C'est ainsi le tout premier cas de contamination au coronavirus signalé en Afrique où, depuis le début de l'épidémie, quelques pays comme le Kenya ou le Soudan ont annoncé des cas suspects. La Côte d'Ivoire avait signalé le cas d'une étudiante revenant de Chine dont les résultats se sont avérés négatifs.

Lire aussi : 2020-2030 : la décennie d'une guerre économique remodelée par les Etats-stratèges africains

Le coronavirus a déjà fait plus 66 000 cas de contaminations et 1 500 morts en Chine ce samedi. Le premier décès en Europe a été signalé en France. La victime était un touriste chinois de 80 ans hospitalisé dans l'hexagone depuis janvier dernier.

Répondant à l'urgence sanitaire, la majorité des compagnies aériennes africaines ont suspendu leurs vols vers l'empire du Milieu. Seule Ethiopian Airlines résiste à la mesure. « Nous ne devons pas isoler la Chine. Nous ne devons pas marginaliser les passagers chinois. Ce que nous devons faire, c'est contrôler les passagers conformément aux directives de l'OMS », déclarait la semaine dernière à la presse Tewolde Gebremariam, PDG du groupe Ethiopian Airlines, estimant que même en cas de suspension, des passagers chinois continueraient de voyager vers Addis Abeba via d'autres transporteurs. Lundi dernier, la compagnie s'équipait pour le contrôle des passagers.

Alors qu'en raison du hub aérien que représente l'aéroport d'Addis Abeba, l'Ethiopie apparaissait en première ligne des pays africains exposés à l'épidémie, le cas confirmé en Egypte pourrait davantage alerter.

Lire aussi : Pétrole-gaz : comment le Sénégal atteindra 50% de contenu local en 2030 ?

Outre l'aspect sanitaire, l'épidémie du coronavirus inquiète pour le commerce mondial en général et africain en particulier, la Chine devenu un important fournisseur pour les importateurs.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :