Afreximbank  : la banque africaine d'import-export à la rescousse de la Société égyptienne du pétrole

 |   |  315  mots
Le prêt d'Afreximbank devrait permettre à la Société égyptienne du pétrole (EGPC) d'accélérer la réalisation des projets de raffinerie dans le cadre de son unité Midor (Middle East Oil Refinery d'Alexandrie.
Le prêt d'Afreximbank devrait permettre à la Société égyptienne du pétrole (EGPC) d'accélérer la réalisation des projets de raffinerie dans le cadre de son unité Midor (Middle East Oil Refinery d'Alexandrie. (Crédits : DR.)
La banque africaine d'import-export, Afreximbank vient de débloquer 200 millions de dollars pour appuyer le projet d'investissement de la Société égyptienne du pétrole (EGPC) dans la Midor. Dotée d'une capacité de 100 000 barils par jour, la raffinerie égyptienne ambitionne d'améliorer ses capacités d'ici à 2020.

Afreximbank vient de mobiliser 200 millions de dollars pour EGPC lors d'une cérémonie de signature et de décaissement organisée au Caire le 1er août. A travers ce mécanisme de financement des investissements, Afreximbank appuiera la réalisation du plan d'expansion de la société EGPC qui prévoit de devenir un centre régional d'exportation de produits pétroliers vers la région du Moyen-Orient et de l'Afrique. Au cours de la cérémonie, les deux institutions ont été respectivement représentées par Denys Denya, vice-président exécutif d'Afreximbank -finances, administration et services bancaires- et Ayman Hegazy, vice-président d'EGPC.

Traitement de 160 000 barils par jour d'ici à 2020

L'accord devrait permettre à la Société égyptienne du pétrole (EGPC) d'accélérer la réalisation des projets de raffinerie dans le cadre de son unité Midor. Cette dernière a été créée en 1994 par EGPC, détentrice de 98% des parts tandis que le reste des actions est détenu par la Suez Canal Bank. implantée dans la zone franche d'Ameryia à Alexandrie, Midor est considérée comme la raffinerie de pétrole la plus avancée et la plus moderne d'Égypte. Constituée de 16 unités de production, elle est dotée d'une capacité de raffinage maximale combinée de 100 000 barils par jour. Rien qu'en 2017, la raffinerie aurait produit près de 37 millions de barils. La raffinerie a pour objectif l'amélioration de sa capacité de production à 160 000 barils par jour d'ici à 2020.

«Impact 2021 : Afrique transformée»

Par cet appui à la Société égyptienne du pétrole (EGPC), la Banque d'exportation des pays d'Afrique, Afreximbank, remplit une de ses fonctions qui consistent à promouvoir le commerce intra-africain et l'industrialisation, ainsi que le développement des exportations en Afrique. Ces trois volets comptent parmi les principaux piliers du plan stratégique quinquennal de la Banque, baptisé «Impact 2021: Afrique transformée».

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :