Un forum algéro-canadien pour diversifier la coopération économique

 |   |  533  mots
En 2017, l'Algérie a exporté l'équivalent de 665,24 millions de dollars, en grande majorité (92%) des hydrocarbures et elle a importé pour 603,4 millions de dollars du Canada. Ici, une vue du port d'Alger.
En 2017, l'Algérie a exporté l'équivalent de 665,24 millions de dollars, en grande majorité (92%) des hydrocarbures et elle a importé pour 603,4 millions de dollars du Canada. Ici, une vue du port d'Alger. (Crédits : Reuters)
Un forum a réuni à Alger ce 21 février 2018, l'Algérie et le Canada autour de la thématique des relations de coopération entre les deux pays. Initiative du Conseil de développement Canada-Algérie (CDCA), il vise à faciliter et développer, les relations d'affaires et les flux commerciaux entre les communautés d'affaires des deux pays.

Créer une dynamique pour de nouvelles opportunités de partenariat entre les entreprises algériennes et canadiennes, tel a été l'objectif du forum Algéro-Canadien organisé ce 21 février à Alger. Selon le conseil de développement Canada-Algérie (CDCA) ce forum a permis de renforcer et d'identifier les domaines de partenariat entre le Canada et l'Algérie pour une coopération économique plus dynamique et variée. Pour les autorités algériennes, les deux Etats partenaires ont une marge de manœuvre pour consolider davantage leur coopération.

Prenant la parole à ce forum, le vice-président du Forum (algérien) des chefs d'entreprise (FCE), Brahim Benabdeslem, a estimé que la coopération économique et technique entre ces deux pays doit « transcender l'aspect commercial et favoriser l'investissement productif, le transfert de technologie et de savoir-faire et la réalisation de pôles de compétitivité et de centre d'excellence ». Le responsable a expliqué que l'expertise et le savoir-faire canadiens dans des secteurs porteurs tels que, l'agriculture et l'agro-industrie, les TIC, l'énergie, et l'industrie sont des atouts qui intéressent particulièrement l'Algérie. Il est nécessaire de « construire des partenariats avantageux mutuellement bénéfiques pour développer les capacités de production et atteindre un niveau suffisant de diversification de notre économie», a ajouté Brahim Benabdeslem dans son intervention.

Le Premier partenaire commercial du Canada en Afrique et l'un des principaux partenaires du pays nord-américain dans la région du Moyen-Orient et Afrique du Nord, espère profiter de sa position pour diversifier la coopération en l'ouvrant vers d'autres secteurs d'activité. « Il existe de fortes opportunités d'investissement pour les entreprises canadiennes en Algérie, et de même pour les entités algériennes », a confié l'ambassadrice du Canada en Algérie, Patricia McCullagh. « Ce forum est une opportunité pour identifier les possibilités d'augmenter nos relations commerciales et les moyens de transferts de technologie », a ajouté la diplomate canadienne.

Des échanges commerciaux en hausse

Ces dernières années, les échanges commerciaux entre ces deux pays ont enregistré une légère hausse passant de 1,7 milliard de dollars en 2014 à 1,8 milliard de dollars en 2016. Cet échange est essentiellement basé sur les hydrocarbures, les dattes, le couscous, les eaux minérales et gazéifiées, les pâtes alimentaires, etc.

« En 2017, l'Algérie a exporté l'équivalent de 665,24 millions de dollars, en grande majorité (92%) des hydrocarbures et elle a importé pour 603,4 millions de dollars du Canada. L'Algérie importe du Canada principalement du blé, du lait en poudre, et des médicaments, alors qu'elle exporte en hors hydrocarbure des produits alimentaire tels que les dattes, couscous, jus, et de l'eau minérales », a confirmé le président du FCE, Ali Haddad qui espère une plus forte coopération.

Notons par ailleurs, qu'au cours du forum, une feuille de route visant la mise en œuvre du programme « Export Launchpad Algéri » a été élaborée. Selon le CDCA, ce dernier est destiné à « offrir durant une année une assistance technique aux organismes de soutien au commerce ainsi qu'aux petites et moyennes entreprises (PME) algériennes cherchant à exporter leurs produits au Canada et vers d'autres marchés internationaux ».

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :