Algérie : bientôt une usine de l'électronique appliquée au secteur automobile

 |   |  419  mots
(Crédits : Reuters)
Le secteur industriel algérien va connaître un renforcement au début de l'année 2018, a-t-on appris ce samedi à l'occasion de la 17ème édition du Salon de l'automobile, des cycles et motocycles. Un projet d'une nouvelle usine spécialisée dans l'électronique appliquée au secteur automobile devrait en effet être lancé dans le pays à Tamazoura (Aïn Témouchen).

Une nouvelle usine spécialisée dans l'électronique appliquée au secteur automobile devrait voir très prochainement le jour en Algérie. La nouvelle usine dont la mise en service est programmée pour début 2018, sera implantée dans la zone économique de Tamazoura à Aïn Témouchent. Selon Ali Maamri, l'opérateur économique artisan de cette opération, qui s'exprimait en marge de 17ème édition du Salon de l'automobile, des cycles et motocycles (AutoWest 2017), cette nouvelle implantation permettra à l'Algérie de devenir le « premier pays producteur en ce domaine sur le continent Africain pour certains équipements ». Ali Maamri a précisé que tout était déjà prêt pour que l'usine lance sa production, laquelle sera à la fois destiné au marché interne et externe de l'Algérie. « Tous les prototypes sont prêts pour aborder le passage à l'étape de production qui permettra la couverture du marché national, tandis qu'une partie est destinée à l'exportation », s'est-il expressément confié.

En ce qui concerne les aspects de l'usine d'électronique, Ali Maamri a indiqué qu'il se voulait innovant et protecteur de l'environnement. « La construction innovante fonctionnera avec l'énergie photovoltaïque et des procédés préservant l'environnement », a souligné l'investisseur. Il ajoutera que les installations de l'usine seront construites sur un terrain de 8.300 mètres carrés, abritant les ateliers de production et les laboratoires de test électronique.

320 emplois directs et indirects

La nouvelle usine une fois implantée apportera beaucoup à l'Algérie. Au-delà des aspects économiques concernant le développement industriel du pays. « Quelque 120 emplois directs et 200 autres indirects seront générés dès l'entrée en fonction de cette entité industrielle qui verra la sortie de différents équipements embarqués, dont certains actuellement produits dans seulement six pays au monde, hors du continent africain », est convaincu Ali Maamri.

Notons que le promoteur de la nouvelle usine n'est pas inconnu dans les milieux industriels du pays. Ali Maamri dirige une autre société spécialisée dans la géolocalisation, basée à Oran. Cette dernière a une grande expérience acquise grâce à la mise en œuvre de plusieurs solutions technologiques depuis sa création en 2012. A l'AutoWest 2017, il est venu avec un argument de poids portant sur la gestion du parc roulant d'une entreprise. Ses dernières découvertes permettent entre autres d'indiquer au conducteur le volume de carburant nécessaire au trajet prévu et de l'alerter en cas de dépassement de la vitesse autorisée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :