Togo : la Corée du Sud débloque 2,7 milliards Fcfa pour les agropoles

 |   |  251  mots
(Crédits : DR)
Pour appuyer le projet des agropoles au Togo, lequel entre dans sa phase d'exécution, la Fondation coréenne Saemaul vient de débloquer une somme de 2,7 milliards de francs CFA, a-t-on appris de source officielle à Lomé. En dehors de ses fonds, l'Organisation asiatique a promis d'apporter son expertise pour le développement dudit projet.

Une convention de financement a été signée en fin de semaine dernière entre le Togo et la Fondation coréenne Saemaul. Portant sur un montant de 2,7 milliards de francs CFA, l'acte vise selon les sources officielles, à soutenir le projet des agropoles qui entre dans sa phase d'exécution.

Les mêmes sources indiquent que le financement s'inscrit dans le cadre du projet de transformation agroalimentaire  (PTA, qui couvre la période 2019-2030) et lance son démarrage à partir de l'agropole de Kara (ville située à près de 420 km au nord de Lomé).

Lire aussi : Dette publique : la Chine efface des lignes de l'ardoise camerounaise

Ce financement coréen vient accélérer la mise en œuvre du projet des agropoles. Lancé depuis quelques années, le projet estimé à près de 64 milliards de francs CFA, peine à démarrer faute de boucler les financements nécessaires. Pour sa réalisation, le Togo a multiplié des initiatives afin d'attirer les investisseurs, dont la Banque Africaine de Développement (BAD).

En dehors des fonds mis à disposition, Saemaul va apporter son expertise. « La Corée du Sud a décidé, au-delà de l'apport financier de 2,7 milliards de Fcfa, de venir partager son expertise en matière de développement du capital humain, en se basant sur trois valeurs : la culture du goût du risque, le goût du travail et le développement de la chaîne de solidarité », a confié le ministre togolais en charge de l'agriculture, Ouro Koura Agadazi.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :