Le Togo en passe de boucler son programme triennal avec le FMI

 |   |  561  mots
Le Togo devra recourir à une ligne de crédit du FMI pour pouvoir se sortir de la récession
Le Togo devra recourir à une ligne de crédit du FMI pour pouvoir se sortir de la récession (Crédits : © Kim Kyung Hoon / Reuters)
Depuis mercredi une mission du Fonds monétaire international est à Lomé, dans le cadre des négociations pour décrocher un programme de facilité élargie de crédit sur 3 ans. Le programme devrait aider le gouvernement togolais à soutenir la croissance économique et à maîtriser le taux d’endettement.

Après avoir traversé de longues crises sociopolitiques ayant freiné sa croissance, le Togo est en train de se remettre sur les rails. Pour appuyer ses efforts, le gouvernement togolais a entamé depuis quelques mois des pourparlers avec le Fonds monétaire international (FMI) afin de bénéficier des produits de ce dernier. Dans ce cadre, une mission du FMI est à Lomé depuis ce mercredi afin de discuter des possibilités de conclure un programme de facilité élargie de crédit (FEC) sur 3 ans. Ce programme devrait permettre aux autorités togolaises de maintenir la croissance économique sur les rails, tout en maîtrisant le taux d'endettement, qui risquait de monter face aux diverses initiatives du pouvoir de Lomé.

« S'agissant du secteur économique, des discussions sont déjà en cours avec le Fonds Monétaire International (FMI) en vue de la conclusion d'un programme triennal. Ce programme devrait permettre à notre pays de maîtriser son endettement tout en soutenant notre croissance économique en vue de créer la richesse nécessaire pour l'amélioration des conditions de vie des populations », a indiqué le dernier communiqué du conseil des ministres.

Réformes et évaluation trimestrielle

Cette visite du FMI au Togo s'avère obligatoire pour bénéficier du FEC. Selon les dispositions de l'institution, tout pays désireux de bénéficier de facilité passe par un programme économique mis en place entre le pays et l'institution financière internationale. Un programme qui a pour objectif de remédier aux problèmes ayant conduit le pays au bord du gouffre en prévoyant les mesures appropriées.

En guise de garanties, le Togo devra, comme cela est prévu, s'engager avec une lettre d'intention accompagnée d'un mémorandum qui précise les réformes qui lui permettront de revenir à la stabilité macroéconomique, avec à la clé une croissance économique soutenue. Pour ce faire, le programme du FEC prévoit une évaluation trimestrielle voire semestrielle de l'application des mesures, avec des critères de réalisation quantitatifs pour des variables quantifiables.

Accord triennal

Ce fonds est avant tout un instrument de prêt du FMI pour venir en aide au pays en difficultés financières et qui ont un taux d'endettement assez élevé. Le FEC est le remplaçant officiel de la Facilité pour la réduction de la pauvreté et pour la croissance (FRPC) qui prévalait jusque dans les années 2000. Elle s'avère aujourd'hui comme l'outil le plus efficient du FMI pour venir en aide au pays à faible revenu.

L'aide de la FEC intervient traditionnellement dans le cadre d'un accord triennal, lequel peut être prorogé de deux ans. Suite au respect des critères énoncés plus haut, le pays admissible, rentre dans l'effectivité des décaissements de manière échelonnée au fur et à mesure qu'il applique les réformes exigées. Le pays peut emprunter à hauteur de 100 % de sa quote-part au FMI et de l'encours total des crédits concessionnels à 300% de la quote-part. Si besoin est, le niveau fixé peut-être revu à la hausse, le montant effectif du tirage étant aussi fonction de l'encours actuel de la dette vis-à-vis du Fonds et décroissant après le premier programme FEC. A l'issue de ce programme et avec un constat d'évolution, d'autres accords peuvent être approuvés pour le pays bénéficiaire.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :