Le Togo lance les négociations pour passer à la 4G

 |   |  289  mots
(Crédits : © Eric Gaillard / Reuters)
Quelques mois seulement après la délivrance de la connexion internet 3G, le gouvernement togolais annonce avoir entamé de nouvelles négociations pour l'attribution des licences 4G aux opérateurs de téléphonie mobile. Une rencontre s'est déroulée la semaine dernière entre la ministre des Postes et de l'Economie numérique, Cina Lawson et les responsables de Togocel et Moov-Togo.

Selon la ministre Cina Lawson, la rencontre marque le début des négociations entre les deux parties pour l'attribution des licences 4G. Elles font suite à l'attribution des licences 3G à Togocel et Moov respectivement en 2009 et 2016. Pour la ministre des postes et de l'économie numérique, la décision d'octroyer des licences 4G fait surtout suite à la volonté affichée par le gouvernement de procéder par étapes.« Une première consistant à renforcer les débits disponibles sur le marché dans le cadre des licences 3G exploitées en ce moment. Le cahier des charges signé par les opérateurs fin janvier à Lomé insiste sur la nécessité pour ces derniers d'effectuer des investissements afin d'accroître la qualité du service proposé aux consommateurs », explique Mme Lawson dans un communiqué.

Une concurrence saine au profit des usagés

Le gouvernement togolais explique que l'arrivée de Moov sur le segment de la 3G cette année, a eu pour effet, par le jeu de la concurrence, d'accélérer le processus d'attribution de la licence 4G.« L'entame de ces négociations confirme l'ambition pour les autorités togolaises de renforcer les grands projets en cours d'exécution à travers l'amélioration de l'accessibilité et de la qualité de la connexion internet au Togo », affirme Cina Lawson. Avec la licence 4G, les opérateurs de téléphonie devront améliorer leurs services et seront tenus de mettre à la disposition des consommateurs une connexion internet haut débit notamment pour les terminaux mobiles. L'octroi des licences 4G devrait permettre, toujours selon le gouvernement togolais, d'accélérer la baisse des prix et d'améliorer la qualité de service et la disponibilité de l'internet haut débit sur le plan national.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/07/2017 à 14:25 :
Hummm, à part moov que je trouve faire énormément d'éfforts pour nous délivrer la 3G, Le reste n'est que profit et emmerdement. Avec Togocel, on dirait que la 3G n'est faite que pour la ville de Lomé et par endroit en plus. Il faudrait d'abord que ces opérateurs améliorent la 3G avant de penser à une quelconque 4G, puisqu'avec la 3G on est supposé atteindre le mégabit par seconde or ce n'est pas le cas avec Togocel; à moov je dis Chapeau pour ses éfforts et courage pour la suite.
a écrit le 29/10/2016 à 18:28 :
Nous voulons l'arrivé d'autres réseaux pour que l'internet ne soit plus luxueux au togo
a écrit le 26/10/2016 à 18:38 :
Jusqu'ici, TOGOCEL n'a toujours pas de 3G.
Le test du débit montre toujours 2G.
La 3G n'est disponible que par endroit et en quelques minutes.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :