Sénégal : les fonctionnaires privés d'appels téléphoniques sortants

 |   |  399  mots
(Crédits : DR.)
Après avoir mis fin aux logements conventionnés il y a deux ans, l’Etat sénégalais s’attaque à la réduction de la facture téléphonique dans l’administration publique. Dans le cadre d’un vaste programme d’assainissement et de modernisation de l’administration, l'Etat compte également mettre fin à l'attribution de véhicules de fonction.

L'Etat sénégalais a décidé de restreindre l'abonnement des fonctionnaires auprès des opérateurs de téléphonie mobile. Depuis ce dimanche 1er septembre, les appels sortants ont été suspendus sur les lignes des fonctionnaires. La mesure vise à limiter la facture de téléphone dans le cadre d'un vaste programme de modernisation de l'administration et d'optimisation des dépenses du public. L'annonce a été faite lundi  par le Bureau d'information gouvernemental (BIG) du Sénégal.

Lire aussi : Sénégal : Macky Sall dissout des agences publiques pour rationaliser les dépenses de l'Etat

Le 5 août dernier, lors du lancement du Programme d'appui à la modernisation de l'administration (PAMA), le chef de l'Etat Macky Sall avait affiché sa volonté de réduire les dépenses publiques et de «consolider l'exigence de performance de l'administration publique». Rien que pour les factures téléphoniques, l'Etat sénégalais débourse près de 17 milliards de francs CFA soit 28 millions de dollars par an. La facture pour l'achat des véhicules des fonctionnaires s'établit à 307 millions, soit 514 millions de dollars par an. Le montant exclut l'entretien des véhicules et la facture du carburant. Des recettes importantes pour ce pays de 16 millions d'habitants qui en 2019 fonctionne avec un budget annuel de 4 000 milliards de Fcfa (6,69 milliards de dollars).

«Seuls les appels entrants sont autorisés jusqu'au 30 septembre prochain avant que les lignes ne soient intégralement résiliées. Une allocation forfaitaire a été intégrée dans les salaires de ce mois d'août 2019 des ayants-droit», selon un communiqué du BIG.

Les restrictions interviennent deux ans après la décision controversée de l'Etat de mettre un terme aux logements conventionnés mis à la disposition d'une certaine catégorie de fonctionnaires. Pour Macky Sall lors de son discours du 5 août, «il s'agit de bâtir une véritable administration de développement capable d'assumer son rôle de locomotive de performance et de vecteur de la compétitivité de l'économie sénégalaise».

Dans le cadre de ce programme, les nouveaux fonctionnaires seront formés pendant trois semaines avant leur intégration dans les rangs de l'administration. L'objectif est de leur inculquer «la culture de l'Etat, de l'éthique et de la déontologie», selon le chef de l'Etat.

Lire aussi : Sénégal : pas d'émergence sans la réforme de l'administration publique

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :