La Banque mondiale accorde 306 milliards Fcfa pour les secteurs vitaux au Sénégal

La Banque mondiale vient de signer avec l'Etat sénégalais quatre accords de financement pour lui permettre de prendre en charges des projets dans les secteurs vitaux de l'économie. Chiffré à 306 milliards de Francs CFA, ce financement ira essentiellement aux infrastructures, au renforcement énergétique et à l'hydraulique.
(Crédits : Reuters)

L'Etat sénégalais s'attend à un gros appui de la part de la Banque mondiale (BM). Quatre accords de financement de 306 milliards de francs CFA ont été signés hier entre l'institution de Bretton Woods et le pays. D'après la directrice des opérations de la Banque mondiale, Louise Cord, qui a signé les accords avec le ministre sénégalais de l'économie, des finances et du plan, Amadou Bâ, ces fonds sont destinés à soutenir l'économie sénégalaise et permettre une meilleure prise en charge des couches vulnérables de la population.

« Ces projets sont au cœur du Plan Sénégal émergent (PSE). Ils complètent ainsi notre important portefeuille adossé au pilier 2 du PSE à savoir ''Capital humain, protection sociale et développement durable'' qui couvre l'éducation, la santé, la nutrition et la protection sociale et deux projets structurants qui sont en préparation sur le développement intégré de la petite enfance et sur l'employabilité et l'inclusion sociale des jeunes », a précisé Mme Cord.

D'après les autorités sénégalaises, le financement ambitionne ainsi de s'attaquer aux secteurs vitaux de la croissance économique du pays. « Ces importants accords de financement sont relatifs aux projets suivants : le renforcement et l'extension du réseau électrique de l'OMVS ; l'appui aux négociations des projets gaziers et de renforcement des capacités institutionnelles ; le Projet pilote de système de bus rapides (BRT) ; et le développement du tourisme et des entreprises », a déclaré le ministre Amadou Bâ.

Les 306 milliards de Francs CFA iront à beaucoup de secteurs. Entre autres, 60,02 milliards iront au renforcement et d'extension du réseau électrique de l'Omvs. Il s'agit concrètement de construire une nouvelle ligne de transmission de 225 kilovolts à double circuit dotée d'une capacité de transit estimée de 400 mégawatts, reliant Kayes au Mali et Tambacounda sur une distance de 288 km. Près de 16 milliards seront attribués au projet d'appui aux négociations des projets gaziers et au renforcement des capacités institutionnelles. Pour ce qui concerne le développement du tourisme et des entreprises, il bénéficiera de 45,7 milliards. Pendant ce temps, le projet de bus rapides sur voie réservée à Dakar (Brt), bénéficiera de 184,2 milliards.

6 200 milliards de francs CFA reçus en 5 ans

Les 306 milliards francs CFA dont les accords ont été signés avec la BM porte les financements extérieurs reçus par le gouvernement du chef d'Etat sénégalais Macky Sall, ces 5 dernières années, à un total de 6.200 milliards francs CFA. Depuis le lancement du PSE, plusieurs partenaires du pays se sont fortement mobilisés.

D'après le ministère sénégalais de l'économie, la BM qui avait promis 500 milliards de francs CFA, lors du Groupe consultatif de Paris en 2014 pour le financement du PSE, a déjà doublé son chiffre en atteignant 1.000 milliards Fcfa. « Ces accords ont laissé une impression fortement positive dans nos esprits et nous rassurent plus que jamais sur nos capacités réelles à atteindre l'émergence en 2035, grâce notamment à l'accompagnement de nos partenaires privilégiés, parmi lesquels notre chère institution, la Banque Mondiale », s'est réjoui Amadou Bâ.

Les femmes africaines face au saut technologique

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.