Nigeria  : MTN sollicite l'aval du régulateur pour sa cotation à la bourse locale

 |   |  409  mots
Le Nigeria est le plus important marché du groupe MTN, premier opérateur télécoms d’Afrique, avec 52,3 millions d’utilisateurs en 2017.
Le Nigeria est le plus important marché du groupe MTN, premier opérateur télécoms d’Afrique, avec 52,3 millions d’utilisateurs en 2017. (Crédits : Reuters)
Le groupe MTN Nigeria vient de solliciter l'agence nationale nigériane de régulation des télécommunications pour valider l'inscription de ses actions à la bourse locale.

Au Nigeria, l'opérateur de téléphonie mobile MTN accélère la cadence pour sa cotation à la bourse locale, le Nigeria stock exchange (NSE). La société de télécommunications sud-africaine MTN vient en effet de demander à l'organisme de réglementation des valeurs mobilières d'inscrire ses actions à la bourse, selon des sources proches du dossier qui se sont confiées à Reuters. Le Nigeria est le plus important marché du groupe MTN, première société de télécoms d'Afrique, avec 52,3 millions d'utilisateurs en 2017. Le pays ouest-africain constitue le tiers des bénéfices annuels de la société mère basée en Afrique du Sud.

Une obligation légale

«Ce qu'ils ont demandé, c'est l'inscription à la cote, c'est-à-dire la conversion en une société cotée en bourse où les actionnaires privés peuvent céder leurs parts à la bourse», selon les informations obtenues par Reuters d'un responsable de la Commission nigériane des échanges et valeurs mobilières.

La même source a révélé que MTN Nigeria avait en parallèle demandé à la bourse l'autorisation de procéder à la cotation de sa part. Il y a une semaine, l'opérateur de téléphonie déclarait avoir converti son unité nigériane en une société ouverte avant la cotation prévue au cours de cette année. MTN avait précisé que cette conversion est une première étape obligatoire avant la cotation à la bourse. La société prévoit une inscription à la bourse sans procéder immédiatement à des levées de fonds auprès des investisseurs et veut simplifier la structure de son capital avant inscription à la cote.

Lire aussi : Télécoms : bénéfices records et cession d'actifs... MTN récoltera un milliard de dollars

Bras de fer

Cependant, les relations entre MTN et les autorités locales se sont révélées particulièrement houleuses ces dernières années. C'est en 2016 que la société a annoncé sa volonté d'inscrire son unité locale à la Bourse nigériane après avoir accepté de payer une amende réduite de 1,7 milliard de dollars, dans le cadre du règlement d'un conflit avec le gouvernement portant sur des cartes SIM non enregistrées. Accusé également en 2018 d'avoir rapatrié illégalement des fonds, l'opérateur avait riposté par une action en justice, en août dernier, contre le procureur général fédéral.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :