Nigéria : Total prêt pour l’exploitation du champ pétrolier Ikike

 |   |  268  mots
(Crédits : Reuters)
Le Nigéria est une cible prioritaire pour le groupe Total. La société française spécialisée dans la production pétrolière, du gaz, d’énergie solaire et dans la distribution de carburants va poursuivre son projet Ikike au Nigeria, au cours de l’année 2019.

Le groupe pétrolier français Total va officiellement approuver la décision d'investir, afin de poursuivre le projet Ikike au Nigeria dans les prochains mois. A travers ces investissements, la société va renforcer sa présence au Nigéria, a déclaré son PDG Patrick Pouyanné à la presse, ce lundi 21 janvier. Un choix justifié par l'énorme potentiel du pays Ouest-africain dans le domaine des hydrocarbures. Selon Pouyanné, qui s'est exprimé en marge d'une réunion des entrepreneurs nigérians et français à Paris, le Nigéria a un énorme potentiel, et il considère le pays comme l'une des nations les plus prolifiques d'Afrique occidentale en termes de pétrole et de gaz. D'où l'intérêt pour Total d'y lancer de nouveaux projets.

Lire aussi : [Afrique-France] Des hommes de réseau (10/12) Momar Nguer : A Total pour toujours ?

D'une capacité estimée à près de 200 000 barils par jour à terme, le champ pétrolier Ikike est détenu par Total à hauteur de 40%. Le gisement dont les réserves sont évaluées à environ 70 millions de barils par jour, devrait entrer en production en 2020.

Une présence forte en Afrique

La société Total qui vient de démarrer l'exploitation du champ pétrolifère d'Egina, situé au large des côtes du Nigéria, est l'un des majors et opérateurs historiques en Afrique dans le domaine des hydrocarbures. Implantée en Afrique depuis plus de 90 ans, la société détient les plus grandes réserves prouvées du Continent.

Lire aussi : Gabon : le groupe Total menacé par une grève de ses employés locaux

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :