Nigeria  : la banque centrale organise une deuxième vente aux enchères du yuan chinoise

 |   |  324  mots
Un commerçant tendant un  billet de naira nigérian dans un marché populaire de la ville de Lagos.
Un commerçant tendant un billet de naira nigérian dans un marché populaire de la ville de Lagos. (Crédits : Reuters)
Pour la deuxième fois au cours de l'année 2018, la banque centrale du Nigéria (CBN) a procédé à une vente aux enchères de la devise chinoise, le yuan, en coordination avec son homologue chinois. La directive nigériane en faveur du recours à la monnaie asiatique est l'une solutions imaginées par le pays, afin de réduire sa dépendance au dollar.

La Banque centrale du Nigeria poursuit sa stratégie d'encouragement des transactions en yuan chinois, en procédant pour la deuxième fois de l'année à la vente aux enchères de la monnaie asiatique, ce vendredi 17 juillet. Par cette opération, les autorités de Lagos tentent d'exécuter un vaste programme de partenariat financier liant le Nigéria à la Chine. En mai dernier, la banque centrale de Lagos a signé avec Pékin un accord d'échange de devises sur une période de trois années. Les transactions portent sur un montant de 2,5 milliards de dollars, destiné à faciliter les échanges commerciaux entre les deux pays et à atténuer leur dépendance du dollar. La vente aux enchères s'inscrit dans le cadre des efforts visant à encourager l'utilisation d'une monnaie d'échange alternative au dollar américain, sachant que le Nigeria importe beaucoup de Chine.

A lire aussi : La Banque centrale du Nigeria encourage les transactions en Yuan chinois

Le pays ouest-africain, très peu pourvu en industries manufacturières, importe pour satisfaire ses besoins de consommation, accentuant sa forte dépendance au dollar.

Une alternative au dollar

Le Nigéria est de ce fait en quête d'une monnaie d'échange alternative, d'autant plus que les importations du pays en provenance de la Chine sont en constante hausse. Elles se sont élevées à 2 milliards de dollars pour l'année 2017. La décision de la banque centrale nigériane de vendre aux enchères du yuan et d'inciter à des transactions dans la monnaie chinoise intervient alors que la liquidité du dollar a diminué au Nigeria, suite à la décision de la banque centrale américaine de relever ses taux d'intérêts au cours de l'année. Aussi, le marché Nigérian suscite des inquiétudes, à cause des risques de troubles liés à l'élection présidentielle de l'année prochaine, pour laquelle le président sortant, Muhammadu Buhari sera en lice.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :