Nigéria  : 9,7 millions de dollars saisis chez l'ancien directeur de la compagnie pétrolière

 |   |  299  mots
(Crédits : Reuters)
Le Nigéria est l'un des pays africains où la corruption a poussé de puissantes racines. Le phénomène avait pris de l'ampleur sous le régime de Goodluck Jonathan. Muhammadu Buhari avait accusé l'administration de son prédécesseur d'avoir pillé les caisses de l'Etat et a fait de la lutte contre la corruption son principal cheval de bataille. La Commission de répression des crimes économiques et financiers vient d'opérer un nouveau coup de filet qui a permis de récupérer 9.772.800 dollars et 74 000 livres sterling en liquide chez l'ancien Directeur de la compagnie nationale pétrolière (NNPC).

C'est une grosse prise que la Commission des crimes économiques et financiers (EFCC) vient d'effectuer au Nigéria. Elle a saisi plus de 9,7 millions de dollars chez Andrew Yakubu, directeur de la compagnie nationale pétrolière (NNPC) de 2012 à 2014. L'opération a été menée le 3 février dernier et les agents de la EFCC expliquent qu'ils avaient reçu des informations selon lesquelles de l'argent sale a été caché dans un bidonville dans la ville de Kaduna.

Des investigations menées ont permis de découvrir une villa dans la ville de Kaduna, qui selon les informations appartient à Andrew Yakubu.  Le frère cadet de l'ex-directeur de la Compagnie nationale de pétrole trouvé sur place a confirmé que le bâtiment était à son frère. La perquisition faite a permis de découvrir un énorme coffre-fort dans lequel étaient gardés 9.772.800 dollars et 74 000 livres sterling en liquide.

Andrew Yakubu, limogé pour corruption en 2014, veut coopérer

Lorsqu'il a été informé de la saisie dans sa villa, l'ancien patron de la NNPC a signifié vouloir coopérer avec la Commission des crimes économiques et financiers. Andrew Yakubu s'est d'ailleurs proposé d'aider à la réalisation de l'enquête sur cette affaire. Quant aux origines de la forte somme d'argent, Yakubu a indiqué qu'il avait bénéficié de dons de personnes anonymes lorsqu'il était aux affaires.

Déjà en 2014, Andrew Yakubu s'était fait limoger par Goodluck Jonathan, le président nigérian d'alors qui lui reprochait des faits de corruption et d'insubordination. Yakubu avait été remplacé à par Joseph Dawha à l'époque. L'actuel président nigérian, Muhammadu Buhari arrivé au pouvoir en 2015, s'est fixé pour objectif d'endiguer la corruption dans le pays. Plusieurs enquêtes ont été ouvertes ces derniers mois ainsi que de nombreuses arrestations dans l'administration.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/02/2017 à 16:38 :
Difficile de croire qu'un ministre est un jeune paumé.
a écrit le 13/02/2017 à 13:27 :
Et les corrupteurs, actionnaires milliardaires, eux ne seront jamais inquiétés du coup à quoi cela sert de mettre en prison les sous fifres quand les maitres d’œuvres courent toujours nuisant continuellement ?

Ca fait penser aux petits dealders que l'on arrête régulièrement tandis que les gros bonnets de la drogue eux, qui sont connus de tous les services de police, continuent d'embaucher de jeunes paumés générés par cette société de mafieux.

Le néolibéralisme, pire cercle vicieux.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :