Niger : nouveau don de l'Allemagne pour appuyer l'armée dans la lutte contre le terrorisme

 |   |  217  mots
(Crédits : DR.)
Le Niger vient de bénéficier d'un nouvel appui de l'Allemagne dans le cadre du renforcement des capacités de ses forces de défense et de sécurité. Une aide de 2 millions d'euros soit un peu plus de 1,3 milliards Fcfa a été débloquée cette semaine en vue de doter l'armée, engagée dans la lutte anti-terrorisme et la criminalité transfrontalière, d'infrastructures de formation de qualité. Ce don intervient, alors même que le Niger est confronté à une situation sécuritaire sans précédent depuis quelques mois.

Selon l'accord de convention paraphé par le ministre nigérien de la Défense, Kalla Moutari et Hermann Nicolai l'ambassadeur d'Allemagne dans le pays, cette aide est destinée à équiper les nouveaux bâtiments de l'école de formation des sous-officiers d'Agadez (nord), aux portes du désert du Sahara.

L'école, qui a d'ailleurs été construite grâce à un premier appui de Berlin de près de 6 millions de dollars (3,4 milliards de francs CFA) il y a tout juste un an, forme aussi bien des militaires nigériens que d'autres nationalités originaires de la sous-région.

Le renforcement en infrastructure de cette école, devrait permettre au Niger de faire un pas de plus dans ses efforts de reprise de contrôle de la situation sécuritaire.
Le pays, enclavé dans la bande sahélo-saharienne, fait face à plusieurs foyers d'insécurité : Boko Haram au sud et au sud-est, des organisations proches d'Aqmi (Al-Qaïda au Maghreb islamique) à l'ouest, des mouvements rebelles basés dans le nord du Mali et divers factions et bandes armées, née de la situation chaotique en Lybie depuis le renversement en 2011 de Mouammar Kadhafi.

Par ailleurs, le pays constitue une plateforme de transit par excellence pour les nombreux migrants en route pour l'Europe, question évidemment sensible aux yeux de Berlin.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/07/2019 à 16:32 :
A-t-on demandé l'avis de BHL ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :