Sûreté et sécurité : le Niger envisage d'instituer un code d'alerte nationale

Les autorités nigériennes ont adopté vendredi un projet de décret visant à instituer un code d'alerte nationale. Alors que le pays affronte une insécurité depuis quelques années avec des attaques meurtrières des groupes terroristes ou criminels, le dispositif devrait permettre de diffuser des consignes de sécurité à la population.
(Crédits : Reuters)

Le gouvernement nigérien tente de renforcer le dispositif sécuritaire sur son territoire. Cette fin de semaine, les autorités du pays ont adopté un projet de décret visant à instituer un code d'alerte nationale. Le code devrait contribuer à garantir la sécurité des populations du pays. Ce code d'alerte « décline les mesures destinées à informer la population à travers la mise à disposition permanente d'information sur l'état de vigilance et définit les modalités de déclenchement de l'alerte, de diffusion des consignes de sécurité à la population par les services de radiodiffusion, de télévision et les opérateurs de téléphonie mobile ainsi que les modalités de fin d'alerte », indique un communiqué du gouvernement nigérien transmis à la presse. Selon plusieurs sources proches du gouvernement, le code devrait permettre de renforcer le dispositif de sécurité et faciliter le travail aux forces armées nigériennes dont la mission est d'assurer la défense et la sûreté du pays.

Le Niger affronte depuis quelques années une crise sécuritaire. Comme ses voisins du G5 Sahel, ou encore les pays de la bande sahélo-saharienne, il essuie diverses attaques terroristes meurtrières, dont celles du groupe terroriste Boko Haram ou d'autres groupes islamistes proches d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), d'Ansar Dine. Il fait également face à des mouvements rebelles, se trouvant dans le nord du Mali voisin, ainsi que dans le sud de la Libye pays qui connait une instabilité remarquable depuis la chute de Moammar Kadhafi en 2011.

Les femmes africaines face au saut technologique

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.