Niger : la Banque mondiale débloque 120 millions de dollars pour le développement rural

La Banque mondiale va octroyer au Niger un financement d'un montant de 120 millions de dollars soit environ 68,88 milliards de francs CFA. Faisant l'objet d'accords de financement signés entre les deux parties ce jeudi à Niamey, les fonds sont destinés au développement des compétences et à la création d'emplois en milieu rural.
(Crédits : DR.)

La Banque mondiale va financer l'Etat nigérien pour le développement du monde rural. Ce jeudi, elle a signé avec les autorités du pays, des accords de financement portant sur un montant global de 120 millions de dollars soit environ 68,88 milliards de francs CFA. Les fonds devraient permettre la mise en œuvre de trois projets, précise-t-on à Niamey.

Il s'agit notamment du Projet régional d'amélioration des systèmes de surveillance des maladies en Afrique de l'ouest (lequel prend en compte quatre pays à savoir, le Bénin, la Mauritanie, le Mali et le Niger), du Projet emploi des jeunes et inclusion productive ayant pour objectif d'accroître les activités génératrices de revenu des jeunes nigériens âgés de 15 à 25 ans dans certaines zones rurales du pays et du Projet de développement des compétences pour la croissance.

Se réjouissant à ce propos, la ministre nigérienne du plan, Kané Aïchatou Boulama, a témoigné sa reconnaissance à la Banque mondiale pour cet appui. D'après elles, avec cette aide, l'institution de Bretton Woods démontre l'importance qu'elle accorde à la réalisation des priorités sectorielles du gouvernement nigérien dans les domaines de la santé, du développement des compétences et de création d'emplois en milieu rural. La Banque contribue ainsi, selon elle, à la réduction de la pauvreté et l'élimination du spectre de la famine.

Quant au représentant résident de la Banque mondiale, Siaka Bakayoko, qui a signé les accords avec les autorités nigérien, il n'a pas manqué de saluer une « bonne » collaboration entre son institution et le gouvernement du Niger. D'après le responsable, l'institution financière internationale reste constamment disponible à accompagner le pays dans ses projets.

E-GOV : Quelles stratégies pour des services publiques performants ?

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.