Le Ghana et Malte redynamisent leur coopération avec cinq accords

Le Ghana renforce sa coopération avec Malte. Une volonté commune actée par la signature de cinq protocoles d’accords, en faveur d’un partenariat plus solide. Malte, un pays de l’UE insulaire de la Méditerranée centrale et le Ghana, deuxième économie de la CEDEAO, ont en commun une forte croissance et des indicateurs macro-économiques solides.

3 mn

Par cette visite effectuée le 25 mars à Malte, Nana Akufo Addo a voulu booster les échanges entre les deux pays.
Par cette visite effectuée le 25 mars à Malte, Nana Akufo Addo a voulu booster les échanges entre les deux pays. (Crédits : DR)

De retour de Malte, le président Ghanéen Nana Akufo Addo est revenu avec cinq protocoles d'accords paraphés. Ils ont été signés par les ministres des Affaires étrangères des deux pays, en présence du président Ghanéen et de son homologue maltaise, Marie Louise Coleira Preca, dans la capitale maltaise.

Les accords ont notamment porté sur la médecine et les services aériens bilatéraux. Le pays membre de l'Union Européenne prévoit aussi de coordonner avec le Ghana pour éviter la double imposition et la fraude fiscale en matière d'impôts sur le revenu, mais également pour le développement du tourisme, et la création d'une commission mixte de coopération bilatérale.

Lire aussi : Ghana : enfin un budget sans le FMI pour Akufo-Addo

Par cette visite effectuée le 25 mars dernier à Malte, Akufo Addo a voulu booster les échanges entre les deux pays. Le chef de l'exécutif Ghanéen a présenté les accords comme un tremplin solide pour des engagements plus dynamiques dans les secteurs clés de l'économie.

«Nous sommes déterminés à faire tout ce qui est en notre pouvoir pour que les relations que nous développons ouvrent de nouvelles opportunités et que les engagements politiques se traduisent également par des avantages culturels économiques et sociaux pour nos deux nations », a déclaré, Akufo-Addo à la presse au cours de sa visite à Malte.

De son côté, la présidente maltaise, Marie Louise Coleira Preca, a réitéré son engagement pour faire aboutir le processus.

Malte et Ghana deux économies prometteuses

Les deux pays ont en commun d'être considérés comme des économies prometteuses dans leurs zones économiques respectives. Forte d'une population d'environ 30 millions d'habitants, pour un PIB de près de 60 milliards d'euros en 2018, le Ghana est la deuxième économie de la CEDEAO. Le pays qui se positionne juste derrière le Nigeria et devant la Côte d'Ivoire, affiche un taux de croissance parmi les plus élevés en Afrique, avec un taux de 8,3% en 2018.

L'économie ghanéenne est aussi considérée comme l'une des plus diversifiées en Afrique : Les services y constituent 48,4% du PIB, suivis de l'industrie 35,1% et de l'agriculture 16,5%. Au cours des quinze dernières années, Malte, qui a notamment réalisé d'importants investissements dans des projets d'infrastructures, a conservé une croissance rigoureuse. Cette dernière s'est élevée à 5,1% en 2017, puis à 4,4% en 2018 et s'établira à 3,8% en 2019, selon le FMI.

Lire aussi : Vers un nouveau paradigme des relations Afrique-Union européenne

Pour l'heure le niveau des échanges entre les deux pays reste faible. En Juillet 2017, la présidente maltaise, Marie-Louise Coleiro Preca, s'était rendue au Ghana, mais seuls quelque 19 millions de dollars ont été investis par des entreprises maltaises au Ghana.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.