Ghana : Aker Energy apporte la touche finale au plan d'exploitation du gisement de Pecan

C'est en mars 2019 que la compagnie pétrolière Aker Energy a prévu de présenter son plan d'exploitation du gisement de pétrole situé au large des côtes de Takoradi au Ghana. Aussitôt cette étape franchie, la société d'hydrocarbures norvégienne devrait passer à celle d'une introduction en bourse.
Aker contrôle la société pétrolière Aker BP, détenue à 30% par BP.
Aker contrôle la société pétrolière Aker BP, détenue à 30% par BP. (Crédits : DR.)

Après la présentation de son plan d'exploitation du pétrole ghanéen programmé au cours du mois de mars prochain, la société pétrolière Aker Energy va procéder à une vente de ses participations par le biais d'une offre publique initiale ou via d'autres procédés. Cette phase devrait annoncer le début de l'exploitation de son gisement pétrolier en eaux profondes au large des côtes ghanéennes.

«D'après le processus d'approbation au Ghana, nous pensons qu'il serait possible de produire notre premier baril à la fin de l'année 2020 ou au début de 2021», a annoncé le directeur général d'Aker, Oeyvind Eriksen, lors d'une séance de présentation des résultats, rapportée par Reuters.

D'importantes réserves de pétrole

En janvier 2019, la société norvégienne d'exploration et de production pétrolière annonçait la découverte d'un nouveau gisement au large du Ghana évalué à quelque 550 millions de barils de pétrole. Une découverte faite au niveau du champ pétrolier de Pecan, située à 166 km de la ville côtière de Takoradi. Le gisement est détenu par le norvégien qui y a démarré ses travaux, il y a juste une année. Aker Energy a ainsi prévu de forer deux autres puits dans les prochaines semaines, équivalant à un volume compris entre 150 et 450 millions de barils de pétrole supplémentaires. Les résultats préliminaires devraient être connus avant la soumission du plan de développement, a déclaré Eriksen.

Lire aussi : Ghana : découverte d'un nouveau gisement pétrolier dans le champ de Pecan

Aker contrôle la société pétrolière Aker BP, détenue à 30% par BP, qui a annoncé son intention de tripler sa production de pétrole d'ici 2025. Aker Energy exploite et détient 50% du bloc DWT / CTP au large du Ghana, qui contient plusieurs découvertes et y a pour partenaires le russe Lukoil (38%), la Société nationale du pétrole du Ghana (10%) et Fueltrade (2%).

Par ces gisements, les autorités ghanéennes espèrent booster l'économie nationale. La nouvelle découverte pourrait en effet offrir de nouvelles perspectives à l'économie ghanéenne et constituer une source de financement importante pour les projets sociaux.

Les femmes africaines face au saut technologique

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.