Ghana : l'Etat va accompagner le constructeur automobile local Kantanka

Le gouvernement ghanéen a décidé d'accompagner le constructeur automobile local Kantanka. Ce dernier va fournir à l'Etat une quantité non précisée de véhicules à des institutions d'Etat. Une information confirmée par le sous-ministre ghanéen des terres et des ressources naturelles qui a précisé que des véhicules avaient déjà été livrés.

1 mn

(Crédits : Kantanka)

Le constructeur automobile local au Ghana Kantanka va livrer une quantité de véhicules à des institutions d'Etat. L'annonce a été faite cette semaine par le gouvernement ghanéen qui assure qu'il s'agit d'une commande qui vise à appuyer le constructeur. Selon le sous-ministre ghanéen des terres et des ressources naturelles, Benito Owusu-Bio, dans ce cadre, l'Etat avait déjà reçu deux pick-ups Kantanka en faveur de la Commission forestière.

« Le gouvernement s'engage à s'assurer que les industries locales bénéficient de l'élan et du soutien nécessaires afin qu'elles puissent être compétitives », a commenté le responsable ghanéen repris par l'agence Xinhua.

Lire aussi : Les hommes clés de Renault en Afrique

A en croire Owusu-Bio, les coûts de fabrication dans l'industrie automobile locale sont très lourds pour les constructeurs locaux. Ceci les rend peu compétitifs, a-t-il poursuivi ajoutant que l'Etat ghanéen s'est toujours montré préoccupé par cette situation, ce qui explique l'abolition des droits de douane sur les importations de pièces détachées dont ce secteur a besoin.

Un exemple à suivre dans le pays

Le sous-ministre a indiqué que son département fera en sorte que tous les organes dépendant de lui, dont la Commission des minéraux et la Commission des terres, suivent le pas à la Commission forestière, en faisant des acquisitions de véhicules Kantanka pour leurs flottes.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.