Côte d'Ivoire : le gouvernement donne son feu vert pour l'exploitation du gisement pétrolier et gazier Baleine

Le lancement de la production est prévue au deuxième trimestre 2023 avec un débit moyen de 12 000 barils/jour de pétrole brut et de 17,5 millions de pieds cubes/jour de gaz naturel associé.

2 mn

(Crédits : ENI)

Le gouvernement ivoirien a annoncé mercredi la mise en œuvre du plan de développement du gisement pétrolier et gazier Baleine du bloc CI-101 au large d'Assouindé (sud-est, à 82 km d'Abidjan), dont les volumes sont estimés à deux milliards de barils de pétrole brut et à 2,4 milliards de pieds cubes de gaz naturel.

Ce gisement a été découvert suite à un forage d'exploitation en offshore réalisé en août par la société italienne ENI.

Selon le porte-parole du gouvernement, Amadou Coulibaly, le développement du gisement sera opéré par le consortium constitué des sociétés italienne et ivoirienne, ENI et Petroci Holding, suivant une « approche progressive en deux phases ».

« La première phase démarre dès 2022 avec trois puits de production autour du puits de découverte du gisement et la deuxième phase de développement consistera dans le développement complet du gisement en 2026 », a-t-il indiqué.

Baisse de la production sur les six premiers mois de l'année

La première production est prévue au deuxième trimestre 2023 avec un débit moyen de 12 000 barils/jour de pétrole brut et de 17,5 millions de pieds cubes/jour de gaz naturel associé.

La deuxième phase de développement concernera une soixantaine de puits pour un investissement d'environ onze milliards de dollars et un débit projeté entre 75 000 et 100 000 barils/jour de pétrole brut et à 140 millions de pieds cubes/jour de gaz naturel.

Au premier semestre 2021, la production de pétrole brut en Côte d'Ivoire s'est établie à 4,3 millions de barils correspondant à 24 101 barils par jour, en baisse de 16,52 % par rapport au volume de l'année écoulée sur la même période, soit un débit journalier de 28 711 barils, après le pic des 38 318 barils par jour atteint en 2019. La baisse de la production est due à la déplétion naturelle des puits sur les blocs en exploitation.

2 mn

ConnectLive54 - Cybersécurité : Quelles stratégies pour les entreprises ?

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 02/03/2022 à 20:41
Signaler
Je voudrais avoir les informations pour postuler je suis un marin les adresses

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.