Infrastructures : confié à un opérateur marocain, le pont Cocody-Plateau à Abidjan coûtera 77,5 milliards Fcfa

 |   |  442  mots
Maquette du futur pont à haubans d'Abidjan.
Maquette du futur pont à haubans d'Abidjan. (Crédits : DR)
Les travaux de construction du pont Cocody-Plateau à Abidjan, ont été lancés hier vendredi, par le premier ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly. Mobilisant un financement à hauteur de 77,5 milliards de francs CFA, cet ouvrage s'inscrit dans le cadre du Projet de sauvegarde et de valorisation de la Baie de Cocody et de la lagune Ebrie (PABC), initié par le Roi Mohammed VI du Maroc et le président ivoirien Alassane Ouattara.

Abidjan va être dotée d'un pont à hauban de toute dernière génération, qui reliera les deux communes du Plateau et de Cocody. D'une longueur de 1,5 kilomètre avec un hauban de 200 mètre de hauteur, ce pont doit permettre d'améliorer la fluidité du trafic entre les deux communes abidjanaises.

« La construction de cet ouvrage s'inscrit dans le vaste chantier de modernisation des infrastructures initié par le Président Alassane Ouattara », a déclaré le Premier ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly.

Selon lui, « ce pont améliorera la fluidité du trafic entre les communes du Plateau et de Cocody et améliorera également la compétitivité des entreprises ». Il a ajouté que « la construction de ce pont donnera un éclat particulier à ce site et accueillera de nombreux visiteurs nationaux et internationaux »Il estime que ce pont à hauban, «unique en son genre dans la sous-région» est le symbole de la qualité de la coopération entre la Côte d'Ivoire et le Maroc, estime Amadou Gon Coulibaly. En effet, c'est la société publique marocaine Marchica Med qui est en charge du projet.

Lire aussi : Agroindustrie : depuis Abidjan, la marocaine Diana Holding s'attaque au marché ouest-africain

Et de préciser qu'avec cet ouvrage, « la ville d'Abidjan sera dotée de cinq ponts dont trois réalisés par le président Ouattara ». Le quatrième pont d'une longueur de 1,4 kilomètre, avait été lancé en juillet 2018 pour un coût total de 142 milliards de francs CFA. L'appel d'offres avait été remporté par la société chinoise China State Construction Engineering Corporation (CSCEC).

Les travaux de construction du nouveau joyau sont prévus pour durer 24 mois et sont financés par la Banque islamique de développement (BID). Se réjouissant de l'ouvrage, le ministre ivoirien de l'équipement et de l'entretien routier, Amédée Koffi Kouakou a indiqué que « la construction de ce pont Cocody-Plateau va ajouter de la valeur au charme de la perle des lagunes et faciliter la mobilité des travailleurs à faible revenu »Les populations doivent s'attendre à une « transformation radicale de la physionomie» de la capitale économique ivoirienne, a-t-il laissé entendre.

Lire aussi : La Côte d'Ivoire fonctionnera en mode budget-programme à partir de 2020

« Au plan écologique, le Projet de sauvegarde et de valorisation de la Baie de Cocody et de la lagune Ebrie (PABC) dans lequel s'inscrit la construction de ce pont, va contribuer au bien-être des populations et attirera des millions de touristes », a déclaré, pour sa part, Abdelmalek Kettani, l'ambassadeur du royaume du Maroc en Côte d'Ivoire.

Une fois construit, ce pont à hauban devrait être emprunté par 35 000 véhicules par jour.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/03/2019 à 11:29 :
l'entreprise Adjudicatrice du marché est Chinoise et non Marocaine .

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :