Côte d'Ivoire : l'américain FLC va construire une usine de traitement d'eau potable à Abidjan

 |   |  305  mots
Dotée d'une capacité de traitement de 150.000 m3 d'eau par jour, la nouvelle usine exploitera la lagune Aghien pour améliorer la capacité de fourniture en eau potable de la capitale ivoirienne.
Dotée d'une capacité de traitement de 150.000 m3 d'eau par jour, la nouvelle usine exploitera la lagune Aghien pour améliorer la capacité de fourniture en eau potable de la capitale ivoirienne. (Crédits : DR)
A la faveur d'un accord signé avec l'Etat ivoirien, la société américaine Fluence Corporation Limited va construire à Abidjan une usine de traitement d'eau potable. Le projet nécessitera un investissement de 108 milliards de francs CFA et sera devrait être finalisé en 2021.

Une usine de traitement d'eau potable verra bientôt le jour à Abidjan. L'annonce a été faite cette semaine par voie de communiqué par l'ambassade de la Côte d'Ivoire aux Etats-Unis qui a indiqué qu'un accord portant sur ledit projet a été signé entre l'Etat ivoirien et la société américaine Fluence Corporation Limited (FLC) en charge de la construction de l'usine.

Lire aussi : LafargeHolcim Algérie annonce une 1ère opération d'exportation vers l'Afrique du Sud

Dotée d'une capacité de traitement de 150.000 m3 d'eau par jour, la nouvelle usine exploitera la lagune Aghien pour améliorer la capacité de fourniture en eau potable de la capitale ivoirienne.

« Ce projet est d'une importance capitale pour la ville d'Abidjan et le pays tout entier. Nous sommes satisfaits de l'expertise approfondie de l'équipe de Fluence, pour sa capacité dans l'exécution d'un projet d'infrastructure de ce niveau d'importance pour la croissance de la côte d'Ivoire », a laissé entendre, Laurent Tchagba, le ministre ivoirien de l'hydraulique.

Un investissement de 108 milliards de francs CFA

D'après les sources officielles, la construction de cette usine de traitement devrait coûter 108 milliards de francs CFA. Le financement du projet devrait être bouclé au troisième trimestre de 2019 alors que la construction de l'usine devrait être achevée deux ans après, soit en 2021.

Lire aussi : Côte d'Ivoire : Amadou Soumahoro élu sur l'ancien tabouret de Guillaume Soro

Du côté de FLC, on salue un projet qui propulsera la firme en Afrique et dans le monde. Ce projet « renforcera notre réputation auprès des gouvernements dans le monde entier comme une entreprise qui peut résoudre efficacement les défis liés à l'eau potable, au traitement et à la réutilisation des eaux usées », a déclaré le représentant de la société, Henry Charrabé.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :