Côte d'Ivoire : 475 milliards Fcfa pour développer les infrastructures d'Abidjan

 |   |  406  mots
(Crédits : Reuters)
L'Etat ivoirien a annoncé vendredi dernier le lancement d'importants travaux dans les mois à venir dans le district d'Abidjan. D'après le premier ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly qui a apporté l'information lors du lancement des travaux de réhabilitation du boulevard de Marseille, ces projets sont évalués à 475 milliards de francs CFA.

Le gouvernement ivoirien prépare d'importants travaux dans le district d'Abidjan. C'est ce qu'a annoncé ce vendredi 27 octobre 2017, le premier ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly. Selon lui, ces travaux prévus sont évalués à 475 milliards de francs CFA. « Le gouvernement s'est engagé, depuis 2011, dans une dynamique de restauration du patrimoine routier interurbain et urbain. D'autres projets majeurs d'un coût total de 475 milliards Fcfa seront lancés dans les mois à venir », a-t-il expressément déclaré au lancement officiel des travaux de réhabilitation et d'élargissement du boulevard de Marseille et des voix connexes.

Selon M. Coulibaly, il s'agit de la réhabilitation du pont Felix Houphouët-Boigny, de la construction de l'échangeur Akwaba, de la construction du quatrième pont qui reliera le Plateau à Yopougon en passant par Attécoubé et Adjamé, de la construction des autoroutes de contournement d'Abidjan, du dédoublement de la route Abidjan-Dabou et celle de la prison civile, du prolongement du boulevard Latrille et de la construction d'échangeurs aux principaux carrefours du boulevard Mitterrand.

Le responsable politique a aussi évoqué le grand projet du métro d'Abidjan qui partira d'Anyama à Port-Bouët en passant par Abobo et Marcor et des travaux de renforcement du boulevard Valéry Giscard d'Estaing et d'aménagement du boulevard de Vridi, son prolongement avec le boulevard du port autonome d'Abidjan.

Notons que le Premier ministre ivoirien a promis à ses concitoyens que le Gouvernement entend continuer dans la mise en œuvre de ses grands projets en vue de l'amélioration des conditions et a aussi beaucoup insisté sur la qualité des travaux.

Exploiter le potentiel de développement économique du pays

Les travaux infrastructurels promus par les dirigeants ivoiriens sont sous-tendus par le très ambitieux objectif d'obtenir le statut d'économie émergente en 2020. « L'ensemble de ses investissements contribuera à décongestionner le trafic à Abidjan mais également à son potentiel de développement économique », a indiqué le chef du gouvernement. Selon lui, certains de ces chantiers sont inscrits au nombre des projets prioritaires du Millenium Challenge Corporation (MCC) dont la Côte d'Ivoire est bénéficiaire.

Il faut dire que ces importants projets trouvent aussi leurs places dans le cadre du vaste Plan national de développement (PND) 2016-2020 du pays qui est doté d'environ 29 000 milliards de francs CFA (44,2 milliards d'euros). Ainsi, d'ici quelques années, Abidjan pourrait se féliciter d'avoir un des réseaux d'infrastructures les plus avancés d'Afrique de l'ouest.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :