Burkina Faso  : une base de données cadastrale pour alimenter les ressources fiscales

Ouagadougou est en passe de mettre en place une base de données cadastrale pour améliorer la mobilisation des recettes fiscales et la sécurisation de la propriété foncière.
(Crédits : Reuters)

Alors que les attentes du gouvernement en termes de finances constituent un grand défi, le Burkina Faso cherche les voies et moyens pour augmenter ses ressources et promouvoir l'agriculture. Des défis qui appellent à un meilleur système de recouvrement fiscal et à la sécurisation de la propriété foncière. Pour ce faire, les autorités du pays envisagent la mise en place d'une base de données cadastrale. A Ouagadougou ce jeudi 22 février 2018, un atelier de validation de cet instrument qui sera ''très pratique'' a rassemblé quelques décideurs, experts et acteurs des secteurs concernés du pays.

« La mise en place d'une base de données cadastrale, domaniale et foncière ainsi que la mise à jour des données cartographiques et de l'adressage vont contribuer à une meilleure connaissance des territoires fiscaux », a souligné la ministre déléguée auprès du ministre de l'économie, des finances et du développement, Edith Clémence Yaka, citée par APA. Représentant sa titulaire Hadizatou Rosine Coulibaly-Sori, à l'ouverture de l'atelier, la responsable gouvernementale a indiqué ensuite que cette base de données permet « un meilleur recouvrement des différents impôts et taxes liés au foncier et, par ses effets induits, un rendement plus visible des autres impôts et taxes ».

Pour la Direction générale des impôts (DGI) du Burkina Faso, ce projet de base de données cadastrale est en réalité, à décrypter du point de vue fiscal. Le patron de cette institution, Adama Badolo, a même souligné que l'objectif global du ''projet cadastre fiscal'' est d'améliorer la mobilisation des recettes fiscales et la sécurisation de la propriété foncière. Dans la pratique, la base de données fera un inventaire de la propriété foncière et fera la mise à jour des plans et documents fonciers devenant un instrument fondamental dans la chaîne de gestion foncière. Avec son appui, le cadastre permettra de géo-localiser tous les immeubles et leurs fonctions (les activités qui s'y exercent), tout en les rattachant à leurs propriétaires, contribuant par-là à une meilleure maîtrise de l'assiette fiscale.

Modernisation oblige

Au-delà des objectifs pratiques visés par les autorités de Ouagadougou en voulant mettre en place cette base de données, il s'agit aussi d'une nécessité qu'implique la volonté de moderniser les services de recouvrement et les infrastructures de base dont le cadastre. Les défis actuels de la DGI impliquent un « renforcement plus accru de sa modernisation qui prenne en compte, non seulement son organisation, mais aussi ses outils et processus de gestion dont le Système d'information foncière (SIF) et le cadastre », a laissé entendre Adama Badolo. Selon lui le Directeur général, la volonté de modernisation du gouvernement burkinabé a été fortement signifiée dans le plan stratégique 2017-2021 de la DGI en sa troisième orientation stratégique, ainsi formulée : « améliorer les performances de la DGI par le management moderne des capacités institutionnelles et organisationnelles ».

Les femmes africaines face au saut technologique

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 30/05/2021 à 21:44
Signaler
Je veux localisé par GPS ma parcelle au secteur 22 de bobo.je ne sais pas c'est quel site internet il faut.merci d'avance

à écrit le 24/03/2021 à 14:41
Signaler
Je suis à la recherche d'une éventuelle parcelles en mon nom au Burkina faso

à écrit le 31/12/2020 à 17:16
Signaler
Bonsoir je suis technicien superieur en genie civil. Je desir savoir les information sur les parcelle de mon grand père feu ousseni ouedraogo commerçant. Les parcelles se trouve a ouidin. Le nom sur le PIH est ousseni ouedraogo

à écrit le 08/06/2020 à 16:56
Signaler
Je desire avoir le plan pour retrouver mon terrain

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.