Burkina Faso : la Société des mines de Belahouro à l'agonie

La Société des mines de Belahouro (SMB) a décidé de suspendre ses activités pour des difficultés de trésorerie. Cette situation fait suite à la récente saisie de la production d'or opérée en octobre dernier, en plein procès entre la société et ses ex-employés.

2 mn

(Crédits : DR)

La quasi-totalité des 629 employés de la Société des Mines de Belahouro (SMB) est au chômage depuis le 28 octobre 2016 et rien n'augure une reprise pour elle. En effet, la société a décidé de suspendre ses activités suite à des problèmes de trésorerie et d'actifs à court terme. Selon le directeur général de la SMB, Saidou Idé, cette situation de crise a été aggravée par la grève de 2014 qui a « paralysé la société durant deux mois et occasionné un manque à gagner de plus de 7 milliards de francs CFA ». Les problèmes de trésorerie de la SMB ne datent pas d'aujourd'hui. Il y a 3 ans, la société avait failli mettre la clef sous la porte à cause des mêmes difficultés dues notamment, selon la direction, à un minerai réfractaire difficile à traiter, entraînant des coûts de production élevés alors que le marché de l'or connaissait une chute.

Lire aussi : Afrique du Sud : l'ultimatum des syndicats à l'ANC

« La société étant à court de moyen pour l'acquisition des intrants auprès de ses fournisseurs, la SMB ne peut pas garder le cap de sa production », confie la direction.

Une société qui vacille avec le cours l'or

Début octobre dernier, les autorités avaient procédé à une saisie de la production d'or à l'aéroport d'Ouagadougou, suite au procès intenté par des ex-employés à la société minière. Les problèmes avec son personnel sont récurrents à la SMB depuis quelques années.

Cette nouvelle crise risque de plonger complètement la SMB. « A l'annonce de la suspension des activités, le cours de l'action d'Avocet Mining PLC, maison mère de la SMB, a plongé de plus de 40%, ce qui n'est guère rassurant pour nos partenaires financiers », a déclaré le directeur Général de la SMB. La société minière risque de ne pas en revenir.

Lire aussi : En Afrique, l'autre bataille des Rothschild

Selon les derniers chiffres disponibles, le marché de l'or continuerait sur sa tendance baissière.  « Le prix de l'or pourrait continuer à fléchir en 2016 et 2017. Ainsi, il pourrait atteindre 900 dollars l'once à la fin de cette année et 800 dollars l'once en 2017 », prévoit Robin Bhar, responsable de la recherche sur les métaux chez Société Générale CIB.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 15/10/2021 à 11:48
Signaler
Je suis intéressé par la reprise de la mine smb.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.