Bénin : la BAD débloque 163 millions d'euros pour l'aménagement de la route cotonnière

 |   |  450  mots
Ce financement accordé au Bénin provient de deux sources, en l'occurrence la BAD avec 119,93 millions d'euros et l'Africa Growing Together Fund (AGTF) pour le montant restant de 43,19 millions d'euros.
Ce financement accordé au Bénin provient de deux sources, en l'occurrence la BAD avec 119,93 millions d'euros et l'Africa Growing Together Fund (AGTF) pour le montant restant de 43,19 millions d'euros. (Crédits : DR)
La Banque africaine de développement vient d'octroyer au Bénin un prêt de 163,12 millions d'euros soit près de 107 milliards de francs CFA. les fonds serviront à financer l'aménagement de la principale route cotonnière reliant Djougou à Banikoara.

En fin de semaine dernière, la Banque africaine de développement (BAD) a annoncé l'octroi au Bénin d'une enveloppe de 163 millions d'euros soit environ 107 milliards de francs CFA en faveur du secteur.

Selon un communiqué de la Banque, les fonds devraient servir à financer les travaux d'aménagement de la principale route cotonnière du pays, longue de 210 km, qui relie Djougou à Banikoara.

« La route Djougou-Pehonco-Kérou-Banikoara constitue l'épine dorsale du réseau des routes cotonnières du nord-ouest du Bénin. Mais effectuer ce trajet exige aujourd'hui pas moins de dix heures pour un poids lourd », a expliqué la BAD dans son communiqué avant de se justifier en soulignant que « la réalisation du projet devrait donc améliorer le service sur le tronçon, favorisant l'accroissement du trafic et des échanges commerciaux dans la région, et contribuer à la réduction des coûts de transport et à l'amélioration des conditions de vie des populations riveraines de la route ».

Lire aussi : Bénin : l'opposant Sébastien Ajavon condamné à vingt ans de prison pour trafic de drogue

L'institution espère surtout que la baisse des coûts logistiques conduira à la diminution des coûts de production et d'exportation du coton, améliorant ainsi la compétitivité économique du pays.

Précisons également que le financement accordé au Bénin provient de deux sources, en l'occurrence la Banque elle-même avec 119,93 millions d'euros et l'Africa Growing Together Fund (AGTF) pour le montant restant de 43,19 millions d'euros.

Une contribution de 13 % au PIB national

L'appui de la BAD au secteur cotonnier s'explique surtout par le poids économique de ce dernier dans le pays. Selon les données rendues publiques par la Banque, le secteur représente environ 60% du tissu industriel du Bénin, 45% des recettes fiscales (hors douane), 80% dans la recette des exportations et contribue pour 13% au PIB national.

Ainsi pour la BAD, une action dans le secteur aurait des effets dans tous les secteurs de l'économie. « Le potentiel de production cotonnière et d'industrialisation dans la zone du projet est important. Aussi, la réalisation de cette route attirera de nouveaux investisseurs dans les secteurs de la production, de la transformation et de l'exportation du coton », a soutenu Serge N'Guessan, directeur général adjoint pour l'Afrique de l'ouest à la Banque, cité par le communiqué.

Lire aussi : Bénin : la croissance attendue à 7,6%

Le Bénin est actuellement troisième producteur mondial de coton avec une production record de 600.000 tonnes lors de la campagne 2017-2018. Ce volume est en progression continue depuis quelques années. Le financement de la BAD permettra de régler un handicap sérieux du secteur, notamment celui de l'enclavement de ses zones cotonnières.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :