Bénin  : le FMI décaisse 22 millions de dollars pour soutenir les réformes

Le Conseil d'administration du Fonds monétaire international a annoncé l'octroi d'une enveloppe de 22 millions de dollars soit près de 13 milliards de francs CFA au Bénin dans le cadre de l'accord triennal au titre de la Facilité élargie de crédit. Cet appui constitue un appui au programme de réformes économiques et financières du pays.
(Crédits : Reuters)

Au terme de la troisième revue de l'accord triennal au titre de la facilité élargie de crédit (FEC), le Fonds monétaire international (FMI) a décidé de décaisser en faveur de l'Etat béninois, un appui financier de 22 millions de dollars Us, soit environ 13 milliards de francs CFA. L'institution de Brettons Woods dans son communiqué a noté que cet appui financier vise à soutenir le programme de réformes économiques et financières du Bénin et devrait permettre principalement de relever le niveau de vie de la population et de préserver la stabilité macroéconomique du pays.

Lire aussi : Croissance : le FMI applaudit la performance de l'économie béninoise

Cette nouvelle enveloppe porte à 88,1 millions de dollars le total des décaissements effectués en faveur du Bénin depuis la conclusion de l'accord le 7 avril 2017, pour un montant de 154,2 millions de dollars (90% de la quote-part du pays à la date de l'approbation de l'accord).

L'institution a pris cette décision alors qu'elle s'est réjouie des progrès effectués par le Bénin en matière des réformes économiques.

« La performance du Bénin dans le cadre du programme appuyé par la FEC reste solide. La position budgétaire s'est améliorée significativement, principalement en raison de la maîtrise des dépenses. La dynamique de croissance continue et les perspectives économiques à moyen terme sont favorables, portées par la hausse de la demande émanant du Nigeria et un meilleur climat pour l'investissement privé », a indiqué  Mitsuhiro Furusawa, directeur général adjoint du FMI et président par intérim dudit conseil.

Le Bénin doit mieux faire

Malgré les progrès soulignés, le FMI a appelé l'Etat béninois à faire mieux. Dans son communiqué, l'institution estime qu'il est essentiel de maintenir le déficit budgétaire en dessous de 3% du PIB en 2019.

Elle exhorte les autorités béninoises à poursuivre leurs efforts d'allongement de la maturité moyenne de la dette et de réduction des charges d'intérêts.

« Pour assurer la viabilité des finances publiques, il est aussi essentiel d'améliorer la gestion de la dette publique. Les autorités doivent poursuivre leurs efforts d'allongement de la maturité moyenne de la dette et de réduction des charges d'intérêts. L'opération récente de reprofilage de la dette constitue un pas dans la bonne direction », assure le FMI qui recommande également une plus grande implication du secteur privé afin de pérenniser une croissance élevée.

Lire aussi : Bénin : Patrice Talon fait machine arrière sur la taxation des réseaux sociaux

 « Avec l'assainissement des finances publiques qui est en cours, le secteur privé devra devenir le principal moteur de la croissance. Il faudra continuer d'améliorer le climat des affaires, opérer de nouvelles réformes qui facilitent l'accès à l'électricité et au crédit, ainsi que renforcer le dispositif de lutte contre la corruption », a justifié l'institution financière internationale.

Les femmes africaines face au saut technologique

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.