Bénin : contribution record de la filière cotonnière au budget de l'Etat

 |   |  376  mots
(Crédits : DR)
Au Bénin, la contribution de la filière cotonnière de la campagne 2017-2018 au budget de l'Etat s'élève à plus de 11 milliards de francs CFA, a-t-on appris de source gouvernementale. Cette importante contribution fait suite à une production record de 597.986 tonnes de coton-graine enregistrée lors de la campagne.

Le coton est d'une importance économique capitale au Bénin. D'après un communiqué du gouvernement rendu public cette fin de semaine, la filière cotonnière au cours de la campagne 2017-2018, a contribué au budget de l'Etat à raison de 11 milliards de francs CFA. Le gouvernement explique que pour atteindre cette contribution, depuis deux ans, alors même qu'il ne finance plus la filière, le Trésor public tire des ressources du prélèvement d'une taxe de 10 francs CFA / kg perçu au cordon douanier.

Cette contribution a été possible grâce à une production record de 597.986 tonnes de coton-graine enregistrée lors de la campagne, pour une superficie totale 530.145 hectares emblavés. Par ailleurs, en ce qui concerne le montant net versé aux producteurs, il s'élève à environ 91,26 milliards de francs CFA.

Un accroissement de 222% de la production

Les performances susmentionnées ont été possibles grâce à une bonne production. D'après les données du gouvernement, le niveau de production du coton a même doublé en deux ans. « Les statistiques dans le secteur affichent un accroissement de 222% par rapport à la campagne 2015-2016 dont la production s'établissait à 269.222 tonnes pour une superficie emblavée de 306.808 hectares et un accroissement de 32,6% de la production entre la campagne 2017-2018 et celle précédente », note-t-on dans un communiqué du gouvernement.

Le texte souligne que ces avancées sont à mettre à l'actif des réformes effectuées dans le secteur, des mesures d'assainissement prises aux fins de la relance de la filière, ainsi de la formation des producteurs sur les technologies d'amélioration de la fertilité des sols, mis en œuvre par les autorités du pays. « Au regard de ces résultats enregistrés, il est loisible de noter que la renaissance de la filière impacte positivement les conditions de vie des braves producteurs, l'ensemble de la chaîne des acteurs de la filière ainsi que l'économie nationale. La filière engendre également en potentiel de main d'œuvre, des milliers d'emplois directs et indirects », ajouté le gouvernement béninois.

Notons qu'au Bénin, le coton représente 40% des entrées de devises, 12 à 13% du PIB, environ 60% du tissu industriel national et assure un revenu à plus d'un tiers de la population.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :