Bénin : appui de la Banque mondiale pour améliorer l'accès à l'eau potable

 |   |  365  mots
(Crédits : Reuters)
La pénurie d'eau devient un problème récurrent au Bénin. Une partie de la population surtout en milieu rural et péri-urbain souffre d'un manque alarmant d'eau potable. L'Etat béninois, démuni face à cette problématique malgré les différents efforts entrepris, vient de bénéficier d'un appui de la Banque Mondiale dans ce sens. L'institution de "breton woods" accorde au gouvernement de Patrice Talon, une enveloppe financière de 68 millions de dollars pour l'amélioration de la desserte en eau potable au profit des populations béninoises.

Le financement de 68 millions de dollars au Bénin a été annoncé mercredi par la Banque mondiale dans la capitale béninoise. Il intervient dans le cadre du Projet d'accès à l'eau potable en milieu rural et d'assainissement en milieu urbain (PEPRAU). La somme devra servir à améliorer les services d'adduction d'eau et d'assainissement.C'est en vue d'accroître l'accès au service d'approvisionnement en eau potable en milieu rural que le gouvernement béninois a monté le PEPRAU.

Le projet contribuera également à assainir les eaux usées des zones urbaines et péri-urbaines, tout en renforçant les capacités des acteurs impliqués dans la fourniture de ces services publics.L'objectif principal du Projet d'accès à l'eau potable en milieu rural et d'assainissement en milieu urbain, selon les autorités béninoises, est de fournir durablement des services d'adduction d'eau dans les centres ruraux et améliorer la gestion de la chaîne d'évacuation et de traitement des boues de vidange dans les zones urbaines. La professionnalisation des services en question sera également renforcée.

Accès universel à l'eau potable pour tous les béninois

Pour Pierre Laporte, directeur des opérations de la Banque mondiale pour le Bénin, le financement développera le rôle des collectivités locales en leur permettant de gérer leur patrimoine et de planifier efficacement les investissements du sous-secteur de l'approvisionnement en eau potable en milieu rural.

L'ambition du gouvernement béninois est de parvenir à l'accès universel à l'eau potable par une meilleure fourniture du service eau, une meilleure gestion de la ressource en eau et la participation régulée du secteur privé local dans la délivrance du service.

"Nous sommes convaincus qu'il aidera les autorités à répondre aux besoins de la population béninoise en assurant la durabilité des services d'eau et d'assainissement", a déclaré Pierre Laporte.

A terme, le PEPRAU devra toucher plus d'un million de personnes, dont près de 50% de femmes et de filles. Il est prévu que près de 432.000 personnes vivant dans les centres ruraux soient raccordées aux réseaux d'adduction d'eau. Quant au volet assainissement, 764.100 personnes devraient en bénéficier.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :