ALISA, le projet qui interconnecte les douanes des 15 pays de la CEDEAO

 |   |  449  mots
Le projet ALISA d’interconnexion des systèmes informatiques douaniers des pays de  la Cedeao a notamment pour but de fluidifier la circulation des marchandises sur les différents corridors routiers de l’Afrique de l’Ouest.
Le projet ALISA d’interconnexion des systèmes informatiques douaniers des pays de la Cedeao a notamment pour but de fluidifier la circulation des marchandises sur les différents corridors routiers de l’Afrique de l’Ouest. (Crédits : Reuters)
Pour sécuriser et faciliter les transactions et échanges commerciaux dans la sous-région, les Etats membres de la CEDEAO comptent sur le projet ALISA. C’est une interface permettant aux systèmes douaniers existants dans les pays de la zone d’échanger des données, à travers une connexion internet sécurisée.

Les pays de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) ont lancé le projet ALISA à Abidjan, a annoncé un communiqué de l'institution, ce samedi 23 mars. Un dispositif dont l'objectif est d'utiliser les technologies de l'information pour faciliter les échanges, les transports et la libre circulation des marchandises dans l'espace Cedeao, précise le document. Parmi les objectif du système, la facilitation et la sécurisation du commerce dans la sous-région, l'amélioration de l'efficience et de l'efficacité des procédures de transit. Le projet ALISA vise également à prévenir et à détecter les fraudes, à simplifier les opérations de transit, mais également à échanger des données.

Lire aussi : CEDEAO : le chemin désormais balisé pour la création de la monnaie unique ?

 Un ensemble de mesures devant aboutir à l'augmentation des recettes douanières, grâce à une prestation de services plus efficace pour les 15 pays de la CEDEAO.

Un système de collecte et de partage de données

Le projet ALISA est constitué d'une interface avec les systèmes douaniers existants de la zone. Les données collectées pourront être échangées à partir d'une base de données douanière régionale centralisée. A terme, les instigateurs du projet s'attendent à une amélioration de l'environnement des affaires, à la hausse et à la sécurisation des recettes douanières, pour améliorer le taux de croissance et la compétitivité des économies de la CEDEAO.

Lire aussi : CEDEAO : l'autoroute Lagos-Dakar et la boucle ferroviaire en quête de financements

Le projet d'interconnexion des systèmes informatiques douaniers est l'un des composants des actions entreprises par la CEDEAO pour fluidifier la circulation des marchandises sur les différents corridors routiers de l'Afrique de l'Ouest. Il s'agit de la mise à disposition, par voie digitale, d'informations aux bureaux de douanes sur les cargaisons en transit d'un Etat à un autre. La rencontre d'Abidjan permettra aux participants d'apprécier davantage les atouts et les enjeux du projet ALISA, ainsi que la place importante qu'occupe ce dernier dans l'objectif de constitution du marché régional ouest africain. Selon le commissaire chargé des Douanes, du Commerce et de la Libre circulation de la commission de la Cedeao, Tèi Konzi, représentant du président de l'institution, Jean-Claude Kassi Brou :

« L'interconnexion des systèmes informatiques douaniers a été conçue par la Cedeao avec l'appui technique de la CNUCED. Ce projet vise à transmettre aux différents services des douanes, sous forme digitale, les données relatives à la cargaison avant son expédition. L'interconnexion permet d'avance aux agents des postes de douanes de passage et de destination, de recevoir toutes les informations sur le transit avant même l'arrivée des marchandises ».

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :