Kenya : les réserves en devises au plus bas

Les difficultés économiques du Kenya se poursuivent en ce début d'année 2017. Les réserves de devises étrangères du pays sont à leurs plus bas niveaux en ce mois de janvier. Elles se retrouvent en-dessous de 7 milliards de dollars pour la première fois depuis un an. C'est la conséquence de la vente par la Banque centrale des réserves de dollars pour soutenir le shilling en 2016.
(Crédits : Reuters)

Le Kenya n'est pas au bout de sa peine financière. Selon les données officielles communiquées par la Banque centrale du Kenya (CBK), les réserves de dollars du pays s'élèvent à 6,9 milliards de dollars, soit 4,56 mois de couverture des importations. Il s'agit du niveau le plus bas jamais atteint par le pays. En octobre dernier, ces réserves de devises étrangères ont connu un pic de 7,8 milliards de dollars. Ce qui représentait environs 5,2 mois de couverture des importations. Cette bonne note n'a duré que quelques mois. Le shilling qui se déprécie a grignoté les réserves. La situation avait même obligé la Banque centrale à vendre ces derniers mois les réserves de dollars pour soutenir le shilling qui continue de subir la pression des devises internationales. La semaine dernière, le shilling a clôturé l'année au niveau bas de 102,4 par rapport au dollar, soit une baisse par rapport à la semaine précédente (102,3), ont montré les données de la Banque centrale.

L'outil dollar s'émousse

Depuis le début des difficultés de la monnaie kényane, la Banque centrale a vendu une quantité non spécifiée de dollars pour sauver les meubles. Entre Octobre et Décembre, une importante quantité a été de nouveau vendue conduisant à la baisse des réserves étrangères. Sur une bonne période de l'année 2016, le shilling avait résisté, la monnaie locale ne s'étant dépréciée que de 0,1%. Grâce aux hauts niveaux de réserves étrangères, avec une moyenne de 7,5 milliards de dollars et une hausse de 11% de l'argent envoyé par la diaspora, la devise kényane s'est appréciée face au dollar surtout pendant le premier semestre de l'année dernière. Mais en décembre, la monnaie a connu une dépréciation face au dollar. Ce qui a obligé la Banque centrale à apporter un nouveau soutien qui a conduit à une baisse des réserves de devises étrangères.

Les femmes africaines face au saut technologique

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.