Ethiopie  : hausse de l'inflation au premier trimestre 2019

 |   |  356  mots
La hausse de l'inflation éthiopienne est principalement due à l'augmentation du prix des céréales qui s'est répercutée sur les produits alimentaires.
La hausse de l'inflation éthiopienne est principalement due à l'augmentation du prix des céréales qui s'est répercutée sur les produits alimentaires. (Crédits : Thierry Gouegnon/ Reuters)
Selon les chiffres du bureau des statistiques éthiopien, l'inflation a connu une hausse à 11,2% au premier trimestre 2019, contre 10,9% au cours de la même période de l'année 2018. Cette légère hausse n'est pas pour l'heure en mesure d'occulter les belles performances de l'économie éthiopienne.

Tirée par la hausse des prix des produits de première nécessité, l'inflation a grimpé au premier trimestre de l'année 2019, en Ethiopie. La hausse est principalement due à la hausse du prix des céréales qui s'est répercutée sur les produits alimentaires. A cette augmentation s'est rajoutée celle des produits non alimentaires tels que les prix de la location, des combustibles comme le charbon de bois et du bois ainsi que ceux des transports, a indiqué l'instance éthiopienne des statique, ce samedi 6 avril. Une conjonction d'éléments qui ne devrait pas avoir un impact significatif sur les prévisions optimistes pour l'économie du pays Est-africain en 2019, sur une courbe ascendante.

L'Ethiopie, une économie aux indicateurs macro-économiques solides

Il y a moins d'un an, à la fin du premier semestre 2018, les chiffres officiels faisaient état d'une croissance soutenue, après une décélération pendant l'exercice 2017. Au cours de l'année précédente, le pays a connu une hausse des recettes fiscales, surtout au cours du premier trimestre, au point de dépasser la croissance des dépenses et de permettre une réduction des besoins de financement du gouvernement d'Ahmed Abiy. La croissance éthiopienne devrait également rester élevée en 2019, selon les chiffres officiels. Elle est soutenue par de solides dépenses en infrastructures et la croissance de la production agricole tandis que les réformes économiques en cours pourraient renforcer la confiance des investisseurs.

Lire aussi : Ethiopie : le gouvernement approuve l'adhésion à la Zone de libre-échange continentale

Ainsi, les pronostics sont bons pour le pays, qui s'attend à une croissance de 8,5% pour l'année fiscale 2018/2019, selon les prévisions du Fonds monétaire international (FMI). Le tout accompagné d'une reprise de confiance des investissements, d'un renforcement de la stabilité et de l'ouverture politique, mais aussi d'une volonté de « libérer le potentiel du secteur privé ». Cependant, la première économie d'Afrique de l'Est doit faire face à une offre de capital limitée, à cause de la faiblesse liquidité en devises susceptibles de freiner la croissance.

Lire aussi : Ethiopie : l'Etat va remettre sur pied les forces navales

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :