Ethiopie : la Chine s'engage à promouvoir le développement

 |   |  589  mots
(Crédits : Reuters)
Les Etats éthiopiens et chinois ont décidé à l'occasion d'un entretien entre les ministres des affaires étrangères des deux pays, en marge du 30ème sommet de l'Union africaine, de renforcer leur partenariat dans les domaines d'intérêt stratégique. Ces domaines prennent en compte l'éradication de la pauvreté et les efforts de développement.

Sur fond de révélations sur l'utilisation du siège de l'organisation panafricaine comme cheval de Troie de Pékin en Afrique, que la chine s'est contentée de démentir, le 30ème sommet de l'Union africaine (UA) qui se termine dans la capitale éthiopienne Addis-Abeba, a été tout de même l'occasion pour la Chine et l'Ethiopie de renforcer leur partenariat.

Au cours d'un entretien entre le ministre éthiopien des affaires étrangères, Workneh Gebeyehu et le vice-ministre chinois des Affaires étrangères, Chen Xiaodong, les pays se sont engagés à renforcer leur partenariat dans les domaines d'intérêt stratégique et ont convenu de respecter cet engagement. Les deux responsables ont d'ailleurs aussi émis le vœu que ce partenariat continue de se renforcer d'année en année, précise un communiqué diffusé au terme de la rencontre.

« La Chine est un véritable partenaire de l'Ethiopie qui nous soutient dans nos efforts de développement et d'éradication de la pauvreté », a déclaré Workneh Gebeyehu indiquant que l'Ethiopie était « satisfaite de sa coopération avec la Chine ».

Lire aussi : Espionnage : le siège de l'UA à Addis-Abeba, cheval de Troie de la Chine en Afrique

La mise en œuvre du partenariat stratégique global de coopération entre la Chine et l'Ethiopie et toujours été très importante aux yeux des autorités des deux pays. Le sujet du renforcement avait été déjà évoqué en juin 2017 à l'occasion d'un échange entre le ministre chinois des affaires étrangères, Wang Yi et le premier ministre éthiopien Hailemariam Dessalegn.

Le responsable chinois qui a souligné que les relations sino-éthiopiennes ont connu un développement global et rapide ces dernières années sous la direction des deux gouvernements, a aussi manifesté la ''volonté sincère'' de son pays de renforcer la coopération avec l'Ethiopie dans six domaines prioritaires. Pour M. Wang, il s'agit notamment des échanges sur la gouvernance de l'Etat, de la paix et la sécurité, de la coopération en matière de renforcement des capacités, des ressources humaines, de l'aviation et de la coordination de leurs actions sur les dossiers internationaux et régionaux.

Lire aussi : Espionnage de l'UA : pour la Chine, une histoire « complètement fausse et absurde »

L'Empire du milieu plus que jamais stratégique

Réagissant aux propos du ministre éthiopien des affaires étrangères, Chen Xiaodong a rassuré sur la disponibilité de la Chine à approfondir son partenariat avec l'Ethiopie dans tous les domaines d'intérêt commun, saluant au passage la contribution de l'Ethiopie au maintien de la paix et de la stabilité dans la région de la Corne de l'Afrique.

Son pays, premier partenaire commercial de l'Ethiopie, joue un rôle important dans le pays en matière d'investissement et de commerce. D'après le premier ministre éthiopien qui a marqué totalement son accord sur les domaines prioritaires, le fait de devenir partenaire stratégique global de coopération de la Chine a permis un développement considérable des relations bilatérales entre les deux pays.

Notons par ailleurs que, l'Ethiopie veut pouvoir profiter de l'initiative ''La Ceinture et la Route'' (One Belt One Road) pour accélérer la transformation de son économie. Proposée en 2013 par la Chine, elle vise à construire un réseau d'échanges commerciaux et d'infrastructures reliant l'Asie à l'Europe et à l'Afrique à travers les anciennes routes de la soie. Et pour pouvoir en jouir pleinement, l'Ethiopie devra compter sur l'appui indéfectible de la Chine et vice-versa.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/01/2018 à 14:03 :
Qu'est-ce que les européens ont apporté à l'Afrique pendant des siècles de colonisation à part de l'esclavage des êtres humains africanis, des pillages des ressources africaines sans aucune compensation sauf du mépris des africains, l'exploitation des africains comme bêtes de somme, des souffrances, des meurtres des gens de couleurs. L'hypocrisie et la mesquinerie sont de nature des blancs qui continuent à diviser pour régner.
Les français moyens et très moyens sont brainwashed by white media.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :