L'Unicef appelle à la mobilisation pour secourir 6,3 millions d'enfants en RDC

 |   |  512  mots
En RDC, plus de deux millions d'enfants souffrent de malnutrition aiguë sévère, soit 12% du nombre de cas dans le monde.
En RDC, plus de deux millions d'enfants souffrent de malnutrition aiguë sévère, soit 12% du nombre de cas dans le monde. (Crédits : Goran Tomasevic)
Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (Unicef) vient de lancer un appel à la mobilisation de 268 millions de dollars pour venir en aide à plus de 6,3 millions d'enfants en détresse humanitaire en République Démocratique du Congo. D'après l'organisme, il s'agit de l'un de ses appels au don les plus importants.

Le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef) cherche à mobiliser 268 millions de dollars pour répondre de manière appropriée aux besoins humanitaires de 6,3 millions d'enfants en RDC cette année. Ces besoins prennent en compte les problèmes de santé dont notamment l'épidémie de choléra, la rougeole et la malnutrition. L'organisme onusien a lancé un appel de fonds mercredi dernier. Selon l'Unicef, il s'agit du plus important appel de fonds en dehors de ceux du Yémen et la Syrie et ses pays limitrophes.

« La hauteur exceptionnelle de l'appel pour l'appui humanitaire en RD Congo met en évidence à quel point les enfants en RDC souffrent aujourd'hui des conséquences des conflits et des épidémies », a souligné le Dr Tajudeen Oyewale, le représentant intérimaire de l'Unicef en RDC.

A en croire le chef de section des urgences à l'Unicef dans le pays, Aude Rigot, il faut que les bailleurs se mobilisent pour venir en aide à ces millions d'enfants en situation de détresse humanitaire en faisant mieux que lors des échéances précédentes. « L'année dernière, les bailleurs n'ont financé que 51% des fonds nécessaires pour la réponse humanitaire. Si la communauté internationale ne prend pas de mesures immédiates pour protéger et fournir une aide vitale aux enfants en RDC, un avenir de plus en plus sombre les attend », a-t-elle averti.

L'Unicef est très préoccupé et estime que la situation humanitaire est hautement urgente alors que la violence à l'égard des enfants ne ralentit pas dans le pays. Il a appelé à l'apaisement afin que les services de santé et les écoles puissent fonctionner à nouveau normalement en RD Congo.

Plus de 4.3 millions de déplacés dont 2,6 millions d'enfants

L'Unicef indique que le conflit qui se déroule en RDC a fait plus de 4,3 millions de déplacés dont 2,6 millions d'enfants. A cette situation s'ajoute une crise sanitaire sans précédent. « En RDC, plus de deux millions d'enfants souffrent de malnutrition aiguë sévère, soit 12% du nombre de cas dans le monde. A cela s'ajoutent les épidémies de choléra et de rougeole qui ont touché un nombre record d'enfants en 2017 et dont l'impact risque de s'étendre sans une réponse adéquate », indique le communiqué de l'agence onusienne.

Selon le ministère congolais de la Santé, l'épidémie de choléra a fait 1 055 décès pour 50 507 cas suspects dans 23 des 26 provinces du pays en 2017. Un record en somme, qui représente l'un des pires bilans mondiaux de ces dernières années. Déjà en décembre 2017 l'Unicef tirait la sonnette d'alarme sur le fait qu'au moins 400 000 enfants de moins de cinq ans souffraient de malnutrition aiguë sévère et pourraient en mourir en 2018, si rien n'est fait.

Rappelons que selon le Haut-Commissariat aux réfugiés (HCR), les violences en RD Congo ont entraîné en 2016 et 2017 les plus forts déplacements internes de populations au monde, touchant plus de personnes qu'en Syrie, en Irak ou au Yémen.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :