Gabon : Ali Bongo choisit la Chine pour la première visite d'Etat de son mandat

Ali Bongo Ondimba, a entamé ce mardi une visite d'Etat en République populaire de Chine sur l'invitation de son homologue Xi Jinping. Le chef d'Etat gabonais aura à cœur de redynamiser les relations sino-gabonaises dans le sens de la nouvelle orientation économique du Gabon.

2 mn

(Crédits : Reuters)

Pour sa première visite d'Etat de son mandat, Ali Bongo a jeté son dévolu sur la Chine. Il faut dire que le Gabon et la Chine partagent une longue relation bilatérale qui date des années de l'indépendance. Et afin d'insuffler une nouvelle dynamique à leur relation, le président gabonais Ali Bongo Ondimba est ainsi en terre chinoise depuis hier. Invité par son homologue chinois Xi Jinping, le chef de l'Etat gabonais est accompagné par ses ministres des affaires étrangères, Pacôme Moubelet Boubeya, de l'économie, Régis Immongault et du commerce, Madeleine Berre et un parterre d'hommes d'affaires gabonais. Selon la présidence gabonaise, cette visite fait suite à la rencontre avec le Président Xi Jinping lors du forum sur la coopération Chine-Afrique, il y a un an.

Ce déplacement dans le cadre d'une relation bilatérale est le premier du nouveau mandat de Ali Bongo. A en croire la présidence gabonaise, le chef de l'Etat aura à cœur dans la 2ème puissance économique du monde, « d'insuffler une ambitieuse dynamique à une relation de plus de quarante ans ». Dans ce cadre, les deux présidents discuteront dans la journée d'aujourd'hui et signeront plusieurs accords bilatéraux. Ali Bongo s'entretiendra ensuite avec le Premier ministre et le président de l'Assemblée populaire nationale.

La visite de Ali Bongo en Chine prévoit un forum économique entre les hommes d'affaires chinois et les hommes d'affaires de la délégation gabonaise et une série d'audiences qui permettront aux dirigeants gabonais d'intéresser les investisseurs chinois et d'ouvrir des marchés à l'export pour les productions nationales.

La Chine à la rescousse

Le Gabon traverse une phase économique difficile due à la chute des prix du baril du pétrole. La situation n'est pas prête de s'améliorer. Lors de l'élection présidentielle, le chef de l'Etat Ali Bongo Ondimba avait promis de trouver des solutions grâce à des réformes afin de juguler la crise. Quelques mois après, le nouveau gouvernement a présenté ses intentions et un processus de diversification de l'économie est aujourd'hui intensifié. Mais la consommation nationale n'arrive pas à contenir toute la production. Les partenaires chinois pourraient être utiles dans ce cadre.

Troisième fournisseur du Gabon avec un volume d'importation de 8,6% et premier client du pays avec un volume d'exportation égal à 14,2%, la Chine se révèle comme la première chance du Gabon. L'empire du milieu voudrait de son côté exporter son modèle et pourrait trouver son compte dans un nouveau type de partenariat.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.