Cameroun  : nouvelle sortie du Trésor sur le marché de la CEMAC

 |   |  262  mots
(Crédits : DR)
Le ministère camerounais des finances a annoncé que l'Etat du Cameroun procédera ce mercredi à l'émission par voie d'adjudication de bons du Trésor assimilables (BTA) pour un montant de 10 milliards Fcfa sur le marché de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale.

Le Cameroun fait une nouvelle sortie sur le marché financier de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC). D'après un communiqué du ministère camerounais des finances, le pays d'Afrique centrale va procéder ce mercredi à l'émission par voie d'adjudication de bons du Trésor assimilables (BTA) pour un montant de 10 milliards Fcfa sur ce marché sous-régional. La source gouvernementale précise qu'il s'agit d'une opération de titres dématérialisés avec valeur nominale unitaire d'un million de francs CFA qui se déroulera auprès de 16 spécialistes en valeurs du Trésor (SVT) du pays émetteur, du Congo-Brazzaville, du Gabon, de Guinée Équatoriale, de la République centrafricaine et du Tchad.

Engouement des souscripteurs

Cette nouvelle opération du Cameroun intervient dans un contexte où l'Etat est assuré de l'engouement des souscripteurs pour ses titres, avec une pointe de 378% de taux de soumissions enregistrée le 20 juin dernier pour une émission de BTA de l'ordre de 7 milliards FCFA. Une opération datant du 3 octobre dernier portant sur un montant de 10 milliards de francs CFA qui a affiché un taux de soumission de l'ordre de 155%.

Rappelons que dans le cadre de la loi des finances 2018, le gouvernement camerounais au cours de l'exercice 2018 peut opérer des emprunts concessionnels et non concessionnels de montants globaux, respectivement de 245 et 436 milliards francs CFA aux fins de financer les projets de développement. Ces opérations devraient se faire à des conditions sauvegardant les intérêts de l'État ainsi que sa souveraineté économique et politique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :