Pétrole : Bowleven PLC annonce le forage de deux puits au large du Cameroun

 |   |  339  mots
(Crédits : DR.)
D'ici la fin du mois de mai 2018, une campagne de forage de deux puits pétroliers sur le bloc d'Etinde au Cameroun, va être lancée par l'opérateur pétro-gazier britannique Bowleven PLC qui annoncé ce vendredi 11 mai, l'arrivée de la plateforme autoélévatrice Topazes Driller, laquelle est chargée d'effectuer le forage.

Les efforts pour augmenter la production pétrolière au Cameroun se poursuivent de la part des opérateurs. Dans un communiqué rendu public ce vendredi, le groupe pétro-gazier Bowleven PLC a annoncé l'arrivée dans les eaux camerounaises de la plateforme autoélévatrice Topaz Driller de Vantage Drilling. Ce navire devrait s'occuper du forage dans les tous prochains jours, de deux puits pétroliers sur le bloc d'Etinde, a ajouté le géant pétro-gazier britannique.

La même source a précisé que la campagne de forage devrait démarrer « à la fin du mois de mai » 2018 et durera environ 150 jours soit 5 mois environ. Revenant en détails sur la prise en charge financière de l'opération de forage, le groupe Bowleven PLC a laissé entendre que sa part dans les dépenses des programmes de forage et d'essais est couverte par un portage d'une valeur nominale pouvant atteindre 40 millions de dollars soit environ 22 milliards francs CFA.

Le bloc d'Etinde situé entre Kribi, région côtière du sud du Cameroun et le Rio Del Rey a été découvert en 2008 par la société de droits camerounais Euroil Limited et son partenaire Bowleven PLC. La licence accordée couvre une superficie de 2.316 km2. A l'origine et ce jusqu'en 2015, Bowleven détenait à 75% le permis sur ce gisement pour une période initiale d'exploitation de 20 ans reconductible pour 10 autres années. Mais ensuite, la société cotée à la bourse de Londres, a conclu un accord d'achat d'actions avec le russe Lukoil et New-Age pour la vente de 50% de ses intérêts. La cession approuvée par un décret du chef de l'Etat camerounais, Paul Biya, en février 2015, Bowleven ne détient désormais que 25%.

Rappelons que le bloc d'Etinde n'est pas le seul sur lequel travaille le groupe Bowleven au Cameroun. Le géant pétro-gazier est tout aussi présent sur le permis onshore de Bomono, situé au nord-ouest de la ville de Douala, avec cette fois-ci, une participation de 100%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :