Le Cameroun lance son portail numérique pour le commerce extérieur

 |   |  348  mots
(Crédits : via Pexels (CC0))
Les autorités camerounaises viennent de lancer un portail électronique destiné à faciliter les opérations du commerce extérieur. Selon les responsables du Guichet unique des opérations du commerce extérieur, ce portail fournira aux importateurs et exportateurs, tous les détails permettant de faciliter leurs activités.

Le Cameroun lance une nouvelle initiative pour promouvoir son commerce extérieur. Le Guichet unique camerounais des opérations du commerce extérieur (GUCE) a lancé cette semaine un portail numérique dont le but sera de mettre à la disposition des importateurs et exportateurs les informations nécessaires pour leurs activités. Dénommé Cameroon Trade Portal (plateforme de l'information commerciale au Cameroun), il s'agit d'un instrument qui non seulement facilite les échanges commerciaux avec le pays mais aussi permet d'explorer le Cameroun pour en connaître les opportunités, sans forcément y être.

Sur le portail, plusieurs informations sont disponibles. Selon les ingénieurs du GUCE, concepteurs de la plateforme, dans la rubrique ''Cameroun'' par exemple, on y voit une présentation aguichante de chacune des régions du pays avec ses atouts et ses potentialités. Quant à la rubrique ''Procédures'', elle offre à celui qui s'y aventure, toutes les informations nécessaires sur les procédures d'exportation, les spécificités des produits à exporter, les procédures d'importations, le transit des marchandises, etc. En dehors de ces rubriques, il y a aussi par exemple, ''Services en ligne'',  ''Documentation'' ou encore ''Statistiques'' qui peut fournir les données disponibles liées au commerce extérieur au Cameroun. De quoi contenter le ministre camerounais du commerce.
« Le Cameroon Trade Portal est là. Il est pour vous », s'est exprimé Luc Magloire Mbarga Atangana.

Le ministre a relevé qu'en ce moment où le Cameroun cherche comme jamais des investisseurs, cette plateforme jouera un rôle très important. « Il est donc important que les règles du jeu soient connues par tous et de manière à résoudre aussi ce problème qui a souvent fait que les investisseurs s'éloignent. A partir de tout terminal, tout opérateur peut avoir l'ensemble des informations nécessaires pour soit importer, soit exporter les marchandises au Cameroun », a laissé entendre le ministre camerounais du commerce.

Notons que le lancement de cette plateforme est l'une des recommandations phares du Cameroon Business Forum qui a rassemblé les milieux des affaires à Douala en mars 2017.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/04/2018 à 11:16 :
Bonne initiative!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :