Vodacom : 589 millions de dollars d’investissements pour améliorer le taux de couverture du réseau sud-africain

 |   |  473  mots
En Afrique du Sud, Vodacom couvre plus de 16 millions de personnes en zone rurale avec la 4G, faisant que l’opérateur a considérablement développé son réseau rural depuis 2013.
En Afrique du Sud, Vodacom couvre plus de 16 millions de personnes en zone rurale avec la 4G, faisant que l’opérateur a considérablement développé son réseau rural depuis 2013. (Crédits : Reuters)
En Afrique du Sud, les zones rurales constituent 98,6% de la superficie totale du territoire ; de grandes superficies que l’opérateur Vodacom veut couvrir par son réseau. La société a fait état d’importants investissements à mobiliser en 2019, notamment pour financer ce projet de couverture.

Vodacom investira plus de 9 milliards de rands (589 millions de dollars) en Afrique du Sud cette année avec l'objectif d'améliorer la couverture de son réseau, surtout dans les zones rurales du pays d'Afrique australe. L'annonce a été faite ce jeudi 15 août par le directeur technique du groupe, Andries Delport lors d'un point de presse à Johannesburg, selon les informations de Reuters. Au cours de l'année dernière, le groupe Vodacom a déjà consenti à des investissements d'une valeur de 9,6 milliards de rands, a rappelé la société.

Lire aussi : Télécoms : Vodacom veut surfer sur la vague M-Pesa

Le montant annoncé cette année est destiné au programme d'accélération de la couverture en réseau du monde rural, mais aussi à la modernisation de ce réseau par le remplacement et le renouvellement des stations de base et les services numériques. En Afrique du Sud, Vodacom couvre plus de 16 millions de personnes en zones rurales avec la 4G, faisant que l'opérateur a considérablement développé son réseau rural depuis 2013. Le directeur technique de l'opérateur estime que le réseau 3G de l'opérateur est désormais disponible pour plus de 97% de la population sud-africaine vivant en zones rurales et la 4G pour 75%.

«Malgré le manque de perspectives, Vodacom a considérablement amélioré la couverture du réseau dans les zones rurales et les zones rurales profondes sud-africaines», a-t-il déclaré dans les lignes de l'agence Reuters.

Sachant que les zones rurales constituent 98,6% de la superficie totale du territoire sud-africain, Vodacom a donné la priorité à la connectivité dans ces régions. Une décision qui selon Delport facilite l'accès aux ressources numériques que beaucoup de citoyens des villes considèrent comme des acquis basiques. Dans cette volonté de connecter le monde rural sud-africain, l'opérateur doit relever un défi majeur lié à l'insécurité généralisée dans ce pays de 57 millions d'habitants, caractérisé par de fortes inégalités sociales. Vodacom a été confronté au vandalisme et à des vols au niveau de ses stations de base, où 500 installations sur 14 000 ont été vandalisées ou ont été victimes de vols de matériels comme des piles dérobées tous les mois, selon les déclarations du responsable technique de la compagnie télécoms.

Lire aussi : Télécoms / RDC : Vodacom annonce un nouvel accord avec l'Etat sur la 2G

Détenue à majorité par Vodafone une entreprise britannique, la société Vodacom basée en Afrique du Sud a été classée en 2018 à la première place en termes de part de marché de téléphonie mobile au niveau de cinq pays africains dont l'Afrique du Sud et le Congo Kinshasa. L'opérateur est également actif dans d'autres pays comme le Lesotho, le Mozambique et la Tanzanie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :