Maroc Telecom conforte sa position dans le tour de table d’ONATEL

 |   |  280  mots
(Crédits : DR)
Maroc Telecom vient de porter à 61% sa participation dans l’opérateur historique burkinabé ONATEL. Coût de l’opération : 41 millions d’euros, pour le rachat de 10% du capital de l’opérateur burkinabé sur la place régionale d’Abidjan.

L'opérateur marocain Maroc Telecom vient de finaliser l'acquisition de 10% du capital d'ONATEL, opérateur historique burkinabé. L'opération qui s'est effectuée sur la Bourse régionale de valeur mobilière d'Abidjan a mobilisé une enveloppe de 41 millions d'euros, portant au passage la participation de Maroc Telecom à 61% du tour de table de l'opérateur burkinabé.

Le management du groupe panafricain a précisé que la transaction a été réalisée à un cours de 8 000 Fcfa par action, tout en rappelant que « Maroc Telecom avait noué un partenariat stratégique avec l'Etat burkinabé à la faveur de la privatisation de l'opérateur en 2006 ». Cette opération s'inscrit dans le mouvement de consolidation amorcé par l'opérateur dans le capital des différentes entreprises où l'entreprise contrôlait déjà une partie du tour de table.

Les filiales à la rescousse

Un mouvement qui en plus d'ONATEL a concerné Mauritel, Gabon Telecom, Sotelma (Mali), Etisalat Benin, Prestige Telecom Côte d'Ivoire, ou encore les filiales ivoiriennes, togolaise, nigérienne et centrafricaine d'Atlantique Telecom. Cette consolidation vise à renforcer le chiffre d'affaires généré par les filiales dont la contribution a augmenté de 11,9% en 2017. Les activités à l'international du groupe ont ainsi engrangé 1,3 million d'euros (15,7 milliards de dirhams), soit une hausse de 2,7% par rapport à 2016.

La consolidation des actifs africains de Maroc Telecom permet à l'opérateur de compenser les impacts de la baisse des tarifs de terminaison d'appel, de l'érosion du trafic international entrant ou encore la désactivation des clients non identifiés. D'ailleurs, sur le quatrième trimestre 2017, seuls les revenus du groupe à l'international affichent un résultat positif, notamment grâce aux performances en Côte d'Ivoire et au Bénin.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :