Tanzanie : rebondissement dans le bras de fer entre le gouvernement et Airtel

 |   |  611  mots
(Crédits : Reuters)
Le bras-de-fer entre le gouvernement tanzanien et la filiale de l’opérateur indien Airtel entre dans une nouvelle phase. A la suite des investigations qu’elles ont mené, les autorités confirment que près de 60% des actions détenues par Airtel Tanzanie dans le tour de table du deuxième opérateur du pays, l’ont été illégalement. De quoi relancer ce contentieux vieux de plusieurs années mais qui a été récemment remis à l’ordre du jour par le gouvernement.

Le gouvernement tanzanien ne cède pas ! Il y a eu bel et bien escroquerie dans le processus de rachat des actions du second opérateur du pays par la filiale locale du groupe indien Bharti Airtel....

Article réservé aux abonnés

Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous !
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :