[SERIE WEB - EP3] IFarming  : la startup de l'agriculture 3.0

 |  | 238 mots
Lecture 1 min.
Ifarming dispose aujourd'hui d’une équipe multidisciplinaire composée de spécialistes en agriculture et en TIC.
Ifarming dispose aujourd'hui d’une équipe multidisciplinaire composée de spécialistes en agriculture et en TIC. (Crédits : Ifarming)
Agriculture numérique, image SAT, IoT, drones, logiciels, robots, applications innovantes,.. Pendant une semaine, La Tribune Afrique braque les projecteurs sur des startups qui innovent pour faire avancer les secteurs agroalimentaire et agricole sur le continent. Découvrez dans ce 3e épisode de notre Spécial Agrobusiness la jeune pousse tunisienne cofondée en 2017 par Rabeb Fersi et qui propose des solutions digitales qui permettent notamment de préserver les ressources hydriques de plus en plus rares.

IFarming est une startup fondée en 2017. Pionnière dans le domaine de l'agriculture intelligente ou smart agriculture » en Tunisie, elle est spécialisée dans l'édition et la conception des applications web et mobiles pour l'agriculture, l'agroalimentaire et l'environnement.

Filiale du groupe tunisien Sophia Holding et dirigé par l'agronome Rabeb Fersi - qui en est cofondatrice - Ifarming propose plusieurs solutions dédiées à l'agriculture numérique. Phyt'Eau par exemple permet de gérer la ferme et les parcelles agricoles via un tableau de bord dynamique, de suivre l'évolution de l'état hydrique des sols et de recevoir le besoin hydrique journalier d'une culture en mm.

Senya, autre plateforme interactive que propose IFarming, est destinée à la planification, la gestion et le suivi de toutes les activités de production durant la campagne agricole, ainsi que l'assistance technique et scientifique de proximité assurée par des experts de la startup.

Les solutions d'IFarming permettent la préservation des ressources hydriques qui deviennent de plus en plus rares avec le dérèglement climatique, la rationalisation des apports en intrants agricoles (pesticides, engrais, ...) pour une agriculture durable et respectueuse de l'environnement. In fine, elles permettent d'avoir un support pour les investissements agricoles : diminution des coûts de production agricole (énergie, intrants,...) et donc l'augmentation du revenu, tout en contribuant à l'amélioration de la qualité de la production afin de pouvoir intégrer de nouveaux marchés.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :