Solaire : la startup sud-africaine Sun Exchange lève 3 millions de dollars

 |   |  317  mots
(Crédits : DR.)
L'investisseur principal dans cette opération est le milliardaire Patrice Motsepe qui a été soutenu par African Rainbow Capital (ARC) via sa participation dans la société de capital-investissement ARCH Emerging Markets Partners,

La startup sud-africaine Sun Exchange, spécialisée dans les énergies renouvelables, a levé 3 millions de dollars auprès d'une entreprise soutenue par l'un des hommes d'affaires les plus riches du pays, a déclaré ce mardi la firme.

Sun Exchange qui commercialise des « unités » sur des projets solaires avec l'objectif de gagner un revenu de location en cryptomonnaie a jusqu'ici levé 4 millions de dollars dans le cadre d'un cycle de financement de série A qui a débuté en 2019.

Sur ce montant, 3 millions de dollars mobilisés ce mardi par le milliardaire Patrice Motsepe, soutenu par African Rainbow Capital (ARC) via sa participation dans la société de capital-investissement ARCH Emerging Markets Partners, basée au Royaume-Uni, indique la jeune pousse dans un communiqué.

Le financement souligne la demande croissante sur le segment du solaire et l'appétit grandissant des investisseurs pour les technologies financières non conventionnelles en Afrique du Sud, alors que la pandémie actuelle réduit les sources traditionnelles de financement des entreprises.

Un business basé sur le crowdfunding

Le magnat des mines Motsepe a fondé l'ARC en 2016 pour parier sur les technologies futures du continent et a financé des startups, comme Tyme Bank (banque digitale) et le fournisseur d'accès Internet mobile Rain.

Basée au Cap, Sun Exchange, travaille sur un modèle de crowdfunding, en commercialisant des panneaux solaires dans le cadre d'un projet proposé pour collecter des fonds. Le projet ne démarre que quand tous les panneaux sont vendus. Aujourd'hui, la startup dirige des projets d'énergie solaire dans 24 écoles, centres commerciaux et parcs d'affaires dans toute l'Afrique du Sud.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :