Covid-19 : WeCareUp, un pré-diagnostic express « made in Marseille » adopté par l'Afrique

Infinity Space, la startup créée par Cédric Atangana et Annicelle Kungne apporte sa contribution à la lutte contre la maladie à Coronavirus grâce à « WeCareUp », l'application en e-santé qui optimise les flux des patients dans des hôpitaux en surchauffe depuis l'apparition de l'épidémie.
(Crédits : DR.)

« En moins d'une minute, vous pourrez établir un premier pré-diagnostic », se félicite Cédric Atangana, PDG d'Infinity Space, la startup qu'il a créée en 2015 avec Annicelle Kungne, à l'origine de l'application WeCareUp. Grâce à une levée de fonds initiale de 3,5 millions d'euros, l'entreprise a d'abord développé WeCashUp, une plateforme de paiement unique pour l'Afrique, qui agrège toutes les solutions de paiement. Aujourd'hui, la startup peut se targuer de compter parmi ses clients les principales banques présentes sur le continent. Entre autres distinctions, la Fintech a reçu le « Prix de la meilleure startup » du salon VivaTech 2018 et « le Prix FinTech » du concours Visa Everywhere Global Edition Women 2019, à Paris. Très impactée par la pandémie, l'heure est à la réorganisation.

« Nos activités ont été réduites de 50%. Une dizaine de salariés sont en télétravail, 2 au chômage partiel et 8 autres au chômage complet », déplore Cédric Atangana. Néanmoins, la crise n'a pas entamé le dynamisme de l'entrepreneur basé à Marseille. « Les travaux du professeur Raoult ont fait le tour du monde. L'Institut Hospitalo-Universitaire en maladies infectieuses de Marseille (IHU) a procédé très tôt aux dépistages et a reçu le soutien massif de la population locale, qui est désormais la plus testée au monde, avant même la Corée du Sud », explique l'entrepreneur.

« Nous avons enregistré des taux de mortalité relativement faibles, suite au traitement à base d'azithromycine et d'hydroxychloroquine, avec près de 2 700 patients traités avec succès et 11 décès. Tout cela a conduit les populations à se rendre massivement vers les hôpitaux pour y être testées, au point où les files d'attente sont devenues de véritables foyers de contamination. Par ailleurs, les trois quarts des tests reviennent négatifs. Aussi, entre déperdition des moyens et risque de contamination, nous avons eu cette idée de créer WeCareUp », poursuit-il. C'est donc pour désengorger les files d'attente devant les hôpitaux et les centres médicaux que la Fintech a élaboré en toute hâte l'application WeCareUp, dès les premiers jours du confinement dans l'Hexagone. Toutefois, si WeCareUp est née au sein de la diaspora africaine dans la cité phocéenne, son utilisation est résolument tournée vers l'international.

Une application en cours de déploiement sur 3 continents

Loin de se soustraire aux tests de dépistage traditionnels, WeCareUp identifie les cas de Coronavirus à travers un questionnaire composé de questions simples: « Avez-vous été en contact avec une personne testée positive au Covid-19 ? » et « Avez-vous mal quelque part ? ». A partir des réponses reçues, les patients sont répartis dans 4 catégories distinctes: les asymptomatiques potentiellement sains, les asymptomatiques potentiellement infectés, les symptomatiques potentiellement infectés légers et les symptomatiques potentiellement infectés graves. Traités par ordre de priorité, les patients jugés à risque sont orientés vers le centre médical le plus proche.

wecareup

« Les hôpitaux doivent récupérer les patients les plus sérieux, dans les plus brefs délais, grâce à la géolocalisation. Nous travaillons encore pour améliorer les temps de réponse. D'ailleurs, pour créer cette application, nous avons collaboré avec des spécialistes de la télémédecine mais aussi des médecins comme le Professeur Raoult [...] WeCareUp, c'est la contribution que nous mettons gratuitement à disposition de toutes les structures médicales qui en ont besoin », souligne Cédric Atangana.

Cette solution qui permet d'améliorer les capacités de prise en charge des hôpitaux et de maximiser l'efficacité opérationnelle des équipes médicales est disponible en français, en anglais, en arabe et en espagnol. A ce jour, WeCareUp est déployée dans les hôpitaux du Niger et du Burkina Faso. « Les autorités africaines sont extrêmement réactives », tient à souligner Cédric Atangana. L'application est également en cours d'opérationnalisation en Algérie, au Cameroun, au Rwanda, en Guinée, en Côte d'Ivoire, mais aussi à Bogota en Colombie et les négociations avancent du côté de Houston, aux Etats-Unis.

COP 27 : L'Afrique face à l'urgence climatique

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.