Marché du smartphone : retour à une croissance normale

Après des croissances à deux chiffres à partir de 2010, le marché africain du smartphone revient à la normale. Selon les prévisions, le segment va enregistrer en 2016 une progression de 7%, alors que deux ans auparavant, il était à 27.6% en 2014.
Mehdi Lahdidi
(Crédits : Reuters)

Le boom smartphone continue de ralentir. C'est ce que montrent les chiffres du cabinet spécialisé en IT, International Data Corporation (IDC). Selon ce dernier, les livraisons de smartphones en Afrique ont ralenti à 5,2%, soit 23,1 millions d'unités au cours du deuxième trimestre de 2016. Ce ralentissement parait presque choquant comparé à la croissance des dernières années. Elles étaient en effet à 11.3% en 2015, et 27.6% en 2014. Parallèlement, Les appareils mobiles « classique », quant à eux progressent. Leurs livraisons marquent une augmentation annuelle de 31,9%, à 29,8 millions d'unité.

Évolutions contrastées

Mais bien sûr, les tendances dépendent des pays. L'Afrique du Sud et les pays d'Afrique du Nord, notamment le Maroc, l'Algérie et la Tunisie restent les marchés les plus développés sur le continent. Le trio maghrébin a enregistré une forte croissance dans le segment smartphone. Une croissance marquée d'ailleurs par une prépondérance des appareils supportant la 4G. Ces derniers représentent désormais les trois quarts des smartphones vendus dans la région. Il faut dire que le lancement de la 4G donne un coup de pouce aux ventes. Ce qui prouve par ailleurs que les opérateurs de télécommunications vont rapidement rentabiliser leurs investissements massifs dans les nouveaux réseaux LTE.

Sauvé par la 4G

Même tendance en Egypte, deuxième plus grand marché de la téléphonie mobile en Afrique. Les ventes de smartphones 4G y ont fait un bond, en prévision du lancement imminent des réseaux LTE. Les téléphones 4G ont représenté près de deux fois plus de livraisons que les appareils 3G au cours du trimestre. En Afrique du Sud, la tendance est légèrement différente. La croissance provient essentiellement des smartphone « lowcost ». Avec des prix inférieurs à prix inférieur à 100 $ dollars, ces appareils représentent aujourd'hui plus des deux tiers des ventes Android du pays. Même tendance au Nigeria, le plus grand débouché du téléphone mobile en Afrique. Ce marché a connu un net ralentissement de la croissance a marqué le 2ème trimestre 2016, le total des expéditions de smartphones ayant ralenti à 6,8%.

200 millions de appareils

Selon l'analyse d'IDC, le marché des smartphones va continuer à croître en Afrique. Cependant, il est très peu probable que les ventes atteignent les taux observés deux ans auparavant, puisque beaucoup de marchés urbains sont déjà saturés. Mais de façon générale, les expéditions du mobiles, toutes catégories confondues, vont dépasser les 200 millions d'unités en 2016, ce qui correspond à une croissance annuelle de 7,0%.

Mehdi Lahdidi
E-GOV : Quelles stratégies pour des services publiques performants ?

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.