Kenya : Google opte pour M-Pesa pour commercialiser ses applications

Après les banques, les assureurs et les commerçants, c’est au tour de Google de recourir au réseau de Safaricom et notamment son service M-Pesa. Le géant technologique vient d’annoncer qu’il débloquera les paiements sur Google Play au Kenya via M-Pesa, qui lui permet de contourner la faible utilisation des cartes de crédit sur le marché kényan.

2 mn

La valeur des transactions gérées par M-Pesa a atteint un total de 45,3 milliards de dollars à fin juin 2017.
La valeur des transactions gérées par M-Pesa a atteint un total de 45,3 milliards de dollars à fin juin 2017. (Crédits : Reuters)

Le géant mondial Google vient d'annoncer que son «magasin» dématérialisé d'applications et de jeux pour smartphone Google Play ou Play Store commencera à accepter les paiements et micro-transactions au Kenya. Ces services de la filiale d'Alphabet seront débloqués sur la solution mobile M-Pesa, développée par l'opérateur Safaricom.

Passer outre la faible bancarisation

Le management de Google a pris en compte les spécificités du marché kényan en optant pour M-Pesa. Cette solution permet à ses utilisateurs de transférer de l'argent, payer leurs factures, démarrer un plan d'épargne ou acquérir une police d'assurance via un téléphone portable, ce qui offre la possibilité à Google de passer outre le faible taux de bancarisation et par ricochet l'utilisation limitée des cartes de crédit.

Fort de 27,8 millions d'utilisateurs, dans un pays qui compte une population de 45 millions de personnes, le réseau M-Pesa a vu la valeur des transactions qu'il gère atteindre 45,3 milliards de dollars en juin 2017. «C'est très important pour l'écosystème des développeurs sur les marchés où la pénétration des cartes de crédit est faible», a déclaré Mahir Sain, responsable des partenariats pour l'Afrique chez Google.

Engouement africain pour Android

En plus d'offrir une voie alternative au business model «traditionnel» adopté pour les micro-transactions qu'abrite Play Store qui repose sur l'utilisation de cartes bancaires ou de comptes Paypal, Safaricom dispose d'un «parc» de 13 millions de smartphones sur son réseau, dont la plupart utilisent la plateforme Android. Ce système d'exploitation pour téléphone intelligent reste le plus populaire au niveau africain.

Le duo Google/Safaricom a ainsi conclu un partenariat avec DOCOMO Digital, fournisseur et développeur de plateformes de paiement basé à Londres, pour permettre aux utilisateurs du Play Store d'effectuer des micro-transactions via M-Pesa. Lancé en 2007, le service d'argent mobile de l'opérateur historique kényan est une success-story qui a vu son offre dépasser les services de transfert d'argent entre utilisateurs.

M-Pesa permet aujourd'hui à d'effectuer des paiements pour des biens et services à travers des milliers de commerçants séduits par la solution. Elle permet également d'épargner, d'emprunter, d'acheter une assurance ou encore des bons du Trésor via des partenariats avec des banques commerciales.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.