Pour une digitalisation des administrations ambitieuse et réussie

La prise en compte des enjeux de cybersécurité fait partie intégrante d'une transition digitale réussie et témoigne d'un management maîtrisé des organisations digitalisées. En se protégeant, les administrations montrent l'exemple et ouvrent la voie à des projets toujours plus ambitieux et innovants au service de leur pays.
(Crédits : LTA)

Une société forte, aujourd'hui, repose sur des institutions modernes. En effet, le renouveau des usages, des outils et des méthodes de travail des administrations, permis par le numérique, promet davantage d'efficacité dans le secteur public et une meilleure transparence.

La confiance des usagers envers leurs services publics ainsi que la cohésion entre l'Etat et la population en sont renforcées. Dans le même temps, les Etats doivent intégrer les enjeux sous-jacents à la digitalisation, à savoir, la multiplication des risques cyber, de plus en plus menaçants.

Course à la transformation de l'administration au service de tous

Ainsi, depuis le début de l'année 2022, plusieurs gouvernements africains, résolument parés aux enjeux de la digitalisation - bonne gouvernance, dynamisation de l'économie, performance - pour leurs pays respectifs se sont lancés dans une course à la transformation des services de l'Etat.

En Côte d'Ivoire, le président de l'Assemblée nationale nouvellement élu le 7 juin dernier, Adama Bictogo, a mis en avant, lors de son discours d'investiture, l'ambition de moderniser son institution avec la mise en place du " e-parlement ", plaçant la digitalisation au cœur du processus pour renforcer l'interaction avec les citoyens.

Au Togo, le portail national des services publics est désormais effectif depuis le mois de juin, venant simplifier certaines démarches administratives comme les demandes de passeport ou de permis de construire.

Enfin, le Sénégal, en position de leader en la matière, étudie des pistes de partenariat pour financer la mise en œuvre de son projet d'appui à la gouvernance numérique (Pagnum), lequel, au-delà de la démarche de simplification des procédures administratives, garantit à tous, l'accès aux services publics.

En soutien à ces initiatives prises dans tous les secteurs, les gouvernements ont renforcé, en interne, leurs compétences numériques. Ainsi, le ministère de la fonction publique et de la modernisation de l'administration publique en Côte d'Ivoire, l'Agence Togo Digitale en charge des projets digitaux de l'Etat togolais, sont en première ligne pour mettre en œuvre les stratégies de transformation digitale de leurs administrations et promouvoir l'utilisation des dispositifs qui seront mis en place à cet effet.

La cybersécurité, clé de voûte de la digitalisation

Toutefois, la transformation digitale entraîne dans son sillage de nouvelles opportunités pour la criminalité, qui elle aussi, est de plus en plus tournée vers le numérique, générateur de valeur. Les cybercrimels profitent des failles existantes, du manque de formation et de compétence, des investissements parfois un peu tardifs dans la protection des différents systèmes d'information. En témoigne l'attaque subie par l'agence de régulation des postes de télécommunication de Dakar le 18 octobre, les administrations ne sont pas à l'abri des attaques, et ne devraient ainsi pas minimiser de tels risques dans leur stratégie de digitalisation.

L'intensité des dommages, parfois trop sous-estimés, que peuvent causer les cyberattaques, nécessitent l'intervention à la fois d'experts en cybersécurité mais également l'implémentation de stratégies, tournées autour de la technologie, de la gouvernance, de la formation et de la veille, de cybersécurité robustes, résilientes et tournées vers l'avenir.

La clé de la cybersécurité étant dans l'anticipation, implémenter ces outils de manière éparse, et à postériori d'un incident de sécurité n'est pas une stratégie idéale et on lui préférera la prévention. L'adage " mieux vaut prévenir que guérir " est d'or dans la cybersécurité quand on sait que récupérer ses données après une attaque par ransomware, et s'assurer qu'elles ne fuitent pas, est souvent mission très compliquée - sinon impossible.

En Afrique, de nombreux experts en la matière soutiennent le fait que la cybersécurité devient une priorité, tant les attaques deviennent de plus en plus techniques et coûteuses aux Etats. D'autant plus, que, comme le précise Franck Kié, fondateur de l'Observatoire en cybersécurité Ciberobs, dans un entretien avec Jeune Afrique, " le phénomène s'accélère dans la sphère publique où les données sont particulièrement convoitées des criminels ".

La bonne nouvelle, c'est que des acteurs spécialistes en cybersécurité sont présents en Afrique ; c'est le cas de Kaspersky qui offre des solutions et services aux administrations, comme la protection avancée des terminaux, des réseaux, des données, la veille et le renseignement sur la menace, des solutions avancées de détection et réponse aux incidents mais également des formations à la cybersécurité - expertes ou tout-public - pour contribuer à la montée en compétence du plus grand nombre. Enjeu prioritaire lorsqu'on sait que le monde entier est à la recherche de talents spécialisés en cybersécurité - qui sont encore trop rares, et donc très chers.

Ainsi, la prise en compte des enjeux de cybersécurité fait partie intégrante d'une transition digitale réussie et témoigne d'un management maîtrisé des organisations digitalisées. En se protégeant, les administrations montrent l'exemple et ouvrent la voie à des projets toujours plus ambitieux et innovants au service de leur pays.

(*) Directeur des ventes B2B sur la région Afrique de Kaspersky.
(**) Ancien ministre en charge de la Modernisation de l'administration et de l'innovation du service public, puis de l'Economie digital, des télécommunications et de l'innovation en Côte d'Ivoire.

Quelles réponses aux enjeux environnementaux et énergétiques en Afrique ?

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.